1974


IBC studios, Londres 17.01.1974
IBC studios, Londres 17.01.1974

Au mois de janvier, sort une compilation du festival de Reading de l'année précédente où participait Status Quo. Le titre 'Don't waste my time' est ainsi intégré à ce disque nommé simplement 'Reading 73'. Dans le même temps, les critiques s'abattent sur le groupe, des critiques de plus en plus dures, impitoyables. La presse spécialisée en fait son bouc émissaire. 'Les coups bas ont commencé peu de temps après la sortie de Piledriver et sont devenus de plus en plus grossiers. Ca a commencé par : Status Quo, le groupe de la classe ouvrière. Puis ça a continué par : Si Status Quo est le groupe de la classe ouvrière, comment expliquez-vous qu'ils se rendent aux concerts en limousine ?' précise Lancaster. Tout est fait pour massacrer le groupe, le démolir, en un mot l'éloigner de ses fans. 'Mais ces attaques semblaient travailler pour nous car les fans savaient comment nous étions et ils sont devenus très intimes avec nous. De notre côté nous sommes devenus très proches d'eux car ils étaient très loyaux. Nous n'étions pas juste un groupe de scène qui divertissait les gens' renchérit le bassiste. La structure musicale, simpliste il est vrai, est elle aussi décriée mais le groupe dans son intégralité tend à trouver des parades. 'Si nous nous mettions à essayer de jouer dans un style différent, ça ne sonnerait pas bien, ce ne serait pas nous. Nous n'y serions pas aussi impliqué et ça provoquerait certainement un désastre' affirme Parfitt. John Coghlan renchérit de la manière suivante. 'Nous sommes un groupe de boogie, nous ne pouvons pas nous mettre, soudainement à jouer du Pink Floyd'. Et puis, le groupe a trouvé son auditoire avec ses deux albums précédents. Le succès est là, dorénavant, et après toutes ces années de galère pourquoi changer à nouveau ? Pourquoi retenter des expériences qui pourraient s'avérer dangereuses ou néfastes ? Non, non, le groupe tient son truc, le maîtrise et n'est pas prêt de changer, surtout après toutes ces années de galère qui sont encore bien présentes dans les quatre esprits. Surtout, en ce début d'année 1974 où les royalties de 'Hello' et 'Caroline' commencent à tomber dans les caisses. Rossi songe, alors, sérieusement à acheter une maison digne de son nouveau standing, Parfitt a déjà, avant même que l'argent n'arrive, commandé la toute nouvelle Porsche 911, Coghlan, de son côté, dépense son argent dans l'acquisition de matériels militaires. Quant à Lancaster, plus sage que les quatre autres, il commence par placer sa part en vue de projets ultérieurs. Status Quo leur permet de concrétiser une partie de leur rêve alors, il est hors de question de tuer, pour l'instant, la poule aux œufs d'or en modifiant la structure musicale du groupe.  Les trois premières semaines de l'année, le groupe et son management occupent de nouveau les studios I.B.C pour l'enregistrement du prochain album dont la sortie est prévue au printemps. 'Nous sommes entrés en studio et l'avons réalisé sans interruption, rien d'autres. Nous avons juste répété et enregistré dans la foulée' affirme Parfitt. Sur scène, l'année débute pour Status Quo par un concert à Oslo, le 22 janvier sur lequel est extrait un bootleg. Dans le même temps, Status Quo participe à la célèbre émission allemande 'Disco'. Le groupe y interprète 'Caroline' dans ce qui restera, peut-être, l'un des plus mauvais play-back de l'histoire du rock'n'roll. Status Quo peut maintenant se venter d'être un important élément des ventes de disques, en Angleterre. En un peu moins de deux ans, le groupe s'est imposé comme le plus gros vendeur de Vertigo avec près de 1 million de disques vendus uniquement à l'intérieur du Royaume-Uni. D'ailleurs, le 4 février, le groupe se voit remettre, par Tony Prince et Kid Jensen de Radio Luxembourg, un disque d'or pour les ventes anglaises de " Hello " et un disque d'argent pour " Caroline ".


Le lendemain, la formation s'envole pour une tournée américaine devant durer six semaines. Affublée d'une organisation délirante, elle s'avère une véritable catastrophe. Rossi et Parfitt, souffrant d'un début de pleurésie, le groupe se voit dans l'obligation, d'arrêter la tournée à sa moitié. De plus, Status Quo doit jouer avec Fleetwood Mac pour une durée de cinq semaines. Mais, ce groupe ne trouve rien de plus original que de se séparer juste avant la tournée. Cependant, le manager du groupe, Clifford Davis, désireux d'honorer les contrats, envoie sur scène un 'faux' Fleetwood Mac constitué de musiciens inconnus. La supercherie est vite découverte et seuls quelques concerts sont donnés ce qui oblige Status Quo à rentrer en Angleterre, plus tôt que prévu. 'Nous aurions dû être avec eux pendant cinq semaines mais c'était ridicule. C'était notre seconde tournée aux Etats-Unis et nous étions parfois en première partie, parfois en tête d'affiche.' affirme Rossi. De plus, Nazareth, qui devait être le groupe à ouvrir les concerts est également aux abonnés absents. Après avoir, un premier temps, envisagé être remplacé par Badfinger puis Captain Beyond où figure un certain Rod Evans, le chanteur original de Deep Purple, les shows sont finalement ouverts par Tim Buckley. Francis Rossi nous raconte, à titre d'exemple, ce qui est arrivé un soir de concert : 'Déjà, il est facile d'imaginer ce que peut être la réaction du public américain venu voir Fleetwood Mac et de réaliser que le groupe qui est sur scène, devant eux, n'est pas Fleetwood Mac. Un soir, nous devions, donc, faire un concert avec eux et Nazareth. Nazareth devait ouvrir, nous en second et Fleetwood Mac en tête d'affiche. Puis, Nazareth a déclaré forfait alors ce devait être Badfinger qui devait ouvrir. Ces derniers ont finalement refusé également alors c'est Tim Buckley qui est venu. Tout a été fait par téléphone, juste avant le concert car il fallait bien se sortir de là'. De plus avec ses deux guitaristes, affaiblis, Status Quo est loin de donner le meilleur de lui même sur scène. 'Nous avons dû nous retirer des deux derniers concerts à Winnipeg où nous étions tête d'affiche, supporté par un groupe américain. Mais, il semble qu'il soit encore trop tôt pour nous pour être tête d'affiche, là-bas bien que les concerts étaient complets. Nous n'aurions pas dû faire ces concerts parce que, raison de plus, nous étions malades. Nous en avons fait quatre sur les huit prévus puis nous sommes rentrés'. Pour anecdote, le concert du 20 février, au Kinsmen Fieldhouse d'Edmonton, , fut interrompu au bout de deux titres joués par le faux Fleetwood, le public manifestant son mécontentement par des jets de bouteilles sur les musiciens. Cependant, malgré de bonnes réactions du public américain envers Quo et une promotion de A&M, responsable de la distribution discographique du groupe aux Etats-Unis, les ventes ne décollent pas même si ,dans certains endroits, 'Piledriver' semblent s'écouler en quantité raisonnable alors que 'Hello' traîne la patte.. D'ailleurs, le groupe est si connu aux Etats-Unis qu'on peut lire, dans la presse américaine, que Status Quo entame ses concerts avec 'Rock me Baby' qui sont les paroles de 'Junior's wailing'. A leur retour, en Angleterre, au mois de mars, Rossi se montre réservé sur les chances de Status Quo à percer aux Etats-Unis. 'Ca va nous prendre longtemps avant d'accrocher les Américains dans de bonnes conditions. Nous sommes un groupe qui a toujours progressé de manière régulière mais il n'y a pas de places pour ça aux Etats-Unis. C'est très difficile car ils n'ont pas vu la construction de Status Quo. Pour eux, nous ne sommes qu'un groupe anglais de plus et ils ont en déjà vu tant'.

Après avoir joué en Suisse, le groupe donne quatre concerts en France en avril avant d'enchaîner sur une tournée allemande de quinze dates qui s'avère un véritable triomphe, les Allemands étant particulièrement réceptifs au boogie des quatre anglais. L'Allemagne deviendra le second marché du groupe après l'Angleterre. En Europe, toujours aussi méprisé par la presse mais soutenu par une véritable horde de fans en délire, Status Quo poursuit son ascension. L'album "Quo", enregistré pendant les premières semaines de l'année, est dominé par le duo Parfitt-Lancaster, co-auteurs de six des huit titres. 'Rick a écrit la majeure partie des riffs. De mon côté, j'ai écrit les paroles et les mélodies bien que 'Lonely man' ait été écrite d'une manière différente (le texte est signé Parfitt). Même si celà peut paraître étrange, nous étions vraiment dans la bonne direction. Certes, il y avait 'Fine fine fine'.

Les solis de Rossi furent de véritables combats car ils devaient être toujours dirigés. En effet, nous avons dû sélectionner chaque note et les remettre dans le bon ton. Si vous aviez pu entendre les solis originaux, c'était vraiment composé de fausses notes. Il ne pinçait pas les cordes au bon endroit, on a vraiment eu beaucoup de boulot, là-dessus. 'Slow train' est, quant à lui, un véritable bouquet d'idées' précise Lancaster. L'album sort, finalement, le 3 mai précédé par la parution du single 'Break the rules' le 26 avril. Le 33 tours entre dans les Charts le 18 mai pour 16 semaines et atteint la deuxième place. C'est du Quo, du pur Quo. Néanmoins, il démontre une certaine amélioration au niveau du son et de la production. C'est le troisième album enregistré à l'IBC studio et le groupe l'a complètement apprivoisé. Toutefois, les séances d'enregistrement sont interrompues un moment par une intrusion de la police dans le studio pour nuisance sonore. Le groupe joue fort, très fort, trop fort. Cependant, son enregistrement et le choix des morceaux et des compositions amènent un léger différent entre Parfitt et Rossi. "j'ai senti que Francis se dirigeait vers la Country Music alors que moi j'étais plutôt style AC/DC. Bien que j'aime ce style de musique, je ne pensais pas, à l'époque qu'il avait raison de composer çà pour Status Quo. Mais lui a commencé à ne pas aimer les morceaux que je composais autant que j'ai commencé à ne pas aimer les siens. Nous étions un peu décalés dans nos choix musicaux" dira plus tard Parfitt. Le courant ne passe pas avec l'ingénieur du son Damon Lyon-Shaw et les conditions d'enregistrement sont difficiles. Alan Lancaster est alors particulièrement conscient que cet album est surtout son œuvre et celle de Parfitt et que cette situation risque de briser l'équilibre du groupe. Il évoque alors la possibilité d'une écriture commune aux quatre membres augmentés de Bob Young, sur un titre, sortant en single. Ce morceau voit le jour et se nomme 'Break the rules'. 'Lonely night' , la face B est également créditée à Rossi, Parfitt, Lancaster, Coghlan et Young. Dorénavant, la sortie d'un album du Quo, c'est l'assurance pour la maison de disques de conséquentes rentrées d'argent. Les dirigeants de Phonogram peuvent tabler sur pratiquement le million d'unités à travers le monde. Aussi, les avances attribuées aux quatre musiciens, sur les futures ventes, augmentent en conséquence. 'Break the rules' entre dans le top singles le 4 mai à la 38ième place, gagne douze places, la semaine suivante pour culminer à la 8ième place, le 25, restant huit semaines présent dont deux dans le top 10. Nouvelle réussite alors que le groupe aurait pourtant préféré voir "Backwater" sortir en single. 'Nous avions le sentiment que 'Backwater' était un meilleur choix pour un single. Mais c'est la maison de disques qui dépensent l'argent pour la promotion des singles et nous devons avoir confiance en son jugement' affirme Lancaster. Dommage pour Alan, qui n'en a pas encore conscience, mais ce titre aurait pu être le seul single interprété par ses soins. La situation ne se renouvelera pas. Le titre 'Lonely man', composé par Lancaster et Parfitt, est, de l'avis de ce dernier, représentatif d'une certaine période de sa vie qu'il juge comme un véritable gachis. Le superbe et dernier titre de l'album, 'Slow train' n'est pas joué sur scène malgré une demande énorme de la part des fans.

Fort de son succès, Status Quo effectue un véritable tour d'Angleterre et donne énormément de concerts. Cette tournée commence, le 6 mai à Bristol et passe à l'Appolo de Glasgow pour trois dates, les 14, 15 et 16. La première partie est assurée par le groupe Montrose où sévit un certain Sammy Hagar. Toutes les prestations scéniques du groupe ont lieu devant des salles combles leur réservant un accueil triomphal. Le 26 mai, le dernier concert du tour donné au Wembley Empire Pool est filmé mais seule une vingtaine de minutes est disponible. Ce film est diffusé en première partie du film de Rory Gallagher, 'Irish tour 74'. Dans le même temps, 'Quo' est certifié disque d'or. C'est Kid Jensen de Radio Luxembourg qui va honorifier les musiciens. L'été 1974 est propice aux récompenses car, le 1er juillet, c'est la compilation 'The best of Status Quo' qui reçoit le statut de disque d'argent. Seulement coincé entre 'Hello' et 'On the level', les ventes de 'Quo' seront légèrement inférieures à ces deux albums. Ce qui frappe chez Quo, c'est l' état d'esprit qui anime le groupe face à son succès. Rien n'a changé par rapport aux années de galère. Pas la grosse tête, ce n'est pas le genre de la maison. Tout est calqué sur la simplicité, sur l'amitié, la complicité avec les fans. Au mois de juin, Status Quo donne, pour 400 £, un concert sur l'île de Man où le comportement de John Coghlan est, à nouveau, exécrable, surtout avec la femme du promoteur local, laquelle ayant mise ses pieds sur une petite table, chose qui déplut à John, ce dernier se permettant de les ôter, violemment. Le 23 juillet, nos quatre Londoniens s'embarquent pour leur seconde tournée américaine de l'année, en première partie de Rory Gallagher, comme le 26 juillet, au Civic Auditorium de Santa Monica, le 7 août au Jubilee Auditorium d'Edmonton, et de Robin Trower à San Diego, notamment. Les quatre Anglais sont également demandés pour ouvrir un concert de Blue Oyster Cult, lequel se termine par un réglage de compte entre les deux groupes, dans les loges. Status Quo donne également quelques doncerts en tête d'affiche mais dans de petites salles. Encore une fois, cette tournée ne semble pas pouvoir implanter le groupe aux Etats-Unis. Cependant, le concert de Toronto, le 11 août, donne naissance à un bootleg.. Dans le même temps, le management du groupe est approché par un producteur russe, Vladimir Rischkov qui veut faire venir le groupe dans son pays. 'Piledriver', que le producteur a importé s'est écoulé à près de 30.000 exemplaires, rien qu'à Leningrad et l'occasion est vraiment trop belle. Seulement, l'emploi du temps est déjà bien ficelé et il n'est pas possible de trouver de créneau pour cette tournée. La tournée américaine continue. Malheureusement, à nouveau, les bonnes prestations scéniques ne suffiront pas à faire décoller les ventes.


Quo joue encore en Norvège, Suède, Finlande, Danemark, Belgique et en Allemagne, en septembre et octobre. Le 9 septembre, Quo joue, à Helsinki, à la maison de la culture. Le son y est si puissant que la peinture de la salle est craquelé à plusieurs endroits ! Toute la salle doit être repeinte et ce lieu sera interdit de groupe de rock pendant quatre ans. Ces concerts à répétition ont raison de la santé de Parfitt. Rick se sent fatigué et il se voit contraint de consulter un médecin. Ce dernier diagnostique un début de pleurésie. Quelques mois après la première alerte, aux Etats-Unis, la rechute est là, Rick ne prenant pas toujours le temps de se soigner réellement. De ce fait, les concerts de Zurich, le 2 novembre et de Zofingen, le 3 sont annulés. Rick a besoin de repos. A Zurich, Status Quo devait recevoir ses premiers disques d'or pour les ventes de 'Hello' et 'Quo' avant de se présenter en Australie du 12 au 21 novembre. Parfitt est rétabli ! Ouf ! Après 26 heures de vol, l'avion du Quo se pose vers 8 heures du matin et le groupe est attendu à l'aéroport par une cohorte de journalistes leur posant quelques questions plus imbéciles les unes que les autres comme, par exemple : 'Jouez-vous mieux parce que vous avez les cheveux longs ?'. Le succès de cette tournée est phénoménal. Status Quo confirme sa notoriété de l'année précédente. Cependant, un incident faillit, à nouveau, entacher la popularité du groupe. Dans un ascenseur d'un hôtel australien, un roadie, surpris par le directeur, eut quelques démêlées avec deux filles. Pour la presse, ce roadie se transforma curieusement en 


Rick Parfitt (1974)
Rick Parfitt (1974)

Rick Parfitt, lequel eut toutes les peines du monde à se disculper. Encore une fois, on cherchait à nuire directement à l'image de Status Quo. Ce même mois, la formation entre en studio pour y terminer leur futur album intitulé "On the level". Le temps presse ! L'album doit être livré, aux Etats-Unis, pour le 15 décembre. L'approche de l'enregistrement se révèle différente de celle de 'Quo'. Premièrement, les musiciens veulent retrouver un équilibre en ce qui concerne les compositeurs. Deuxièmement, chacun décide que les titres ne doivent pas excéder cinq minutes pour être plus facilement diffusables à la radio. Et puis Rossi n'a pas été pleinement satisfait de l'album précédent comme il l'explique : 'Pour moi, le fait que Status Quo devait être lourd et bruyant commençait à présenter un problème !'.  Encore une fois, les séances d'enregistrement sont interrompues à cause de diverses plaintes provenant du voisinage dénonçant des nuisances 


sonores. 'C'est vrai que nous enregistrons avec un volume sonore aussi fort que celui que nous avons sur scène. Une fois, nous étions assis dans le studio quand soudain, un type est entré. Il était debout, les mains sur les hanches. Nous avons tout arrêté et étions terrifiés tellement il avait les allures d'un maniaque, pensant même qu'il allait sortir un révolver. 'Ma femme est en train d'accoucher à côté et vous allez la tuer' nous a t-il lancé. Incroyable ! Nous l'avons ejecté du studio. Il a alors menacé d'appeler la police chose que finalement il n'a pas faite' confie Rossi. Plus tard, le groupe est perturbé par les messages et les conversations téléphoniques de l'embassade de Chine, située juste à côté. En effet, ces messages sont captés par les amplis provoquant une interférence extraordinaire. Néanmoins, seize morceaux sont enregistrés et dix sont retenus.

Stockholm (05.09.1974)
Stockholm (05.09.1974)

Pour la première fois, Status Quo semble vouloir enregistrer trois titres sous forme de medley. Après quelques répétitions, 'Little lady' et 'Most of the time' sont enregistrés de cette façon. Etonnamment, Rick Parfitt est réticent à l'idée d'enregistrer 'Over and done' d'Alan Lancaster. Ce n'est qu'après avoir définitivement écrit les paroles que le bassiste obtient le consentement du guitariste. Le premier extrait de ces séances est le single " Down Down " qui sort le 29 novembre (initialement prévu le 22). Ce superbe morceau est né, petit à petit, au cours de l'enregistrement. En effet, à cause d'un tempo très rapide, les paroles furent très difficiles à trouver. C'est le 7 décembre que ce single entre dans les Charts anglais, à la 34ième place, alors que le groupe effectue sa tournée britannique débutée le 1er, enfin dans les plus grandes et réputées salles du pays comme l'Odéon d'Hammersmith. Le premier concert de ce tour se déroule à Sunderland. Après le premier morceau, le gérant du théâtre, surpris par l'engouement et la folie qui règnent dans la salle, veut stopper le concert. Il craint pour la sécurité du public et son théâtre. Devant la colère du public, il est obligé d'ordonner la suite de la représentation. A cause des quelques dommages, que le groupe aura à payer, Status Quo sera interdit dans quelques salles anglaises. Ces scènes d'émeute et de folie se répètent dès le lendemain au Empire théatre de Liverpool où ving-sept fauteuils sont détruits. 'Les kids étaient déchainés, ce soir là, ce fut réellement le délire et nous n'avons pas très bien compris ce qui se passait mais ce fut un moment de folie totale qui d'ailleurs se répète désormais tous les soirs'. Souligne Lancaster. 'Ca te donne de la puissance quand tu vois toutes ces chaises cassées mais ceci peut sembler banal. Personne n'a été blessé et ces fauteuils détruits traduisent d'un bon temps' ajoute Parfitt. Mais Status Quo est désormais classé comme le groupe le plus obscène du show-buziness. 'Il y a beaucoup de choses de dites à notre sujet du style, nous avons les cheveux pleins de pellicules, les cerveaux vides, Status Quo ci, Status Quo ça mais les salles sont toujours pleines' souligne Rick. Lors de ce tour, les fans peuvent s'apercevoir qu'il a délaissé sa superbe Gibson rouge au profit d'une Télécaster blanche plus puissante. 'Je l'appelle la Range Rover du rock'n'roll'. C'est elle qui m'a réellement appris à jouer' souligne Parfitt. Seulement, Rick a été contraint de faire changer le pont d'origine car il lui est arrivé de se blesser fréquemment la main lors de ses coups de boutoires légendaires. Tout fut presque parfait, lors de ce tour. Mais pas tout à fait, un problème récurent qui demeurera au cours des quarante années suivantes voit le jour. C'est l'inamovibilité de la set-list. Voici ce qu'on peut lire dans la presse anglaise : 'Etant un ardent fan de Status Quo, je suis allé les voir, pour la quatrième fois, à Hammersmith et lors des trois derniers concerts, ils ont joué exactement la même chose. Bien sûr, ils seraient malades d'enlever nos titres favoris comme 'Caroline' ou 'Roadhouse Blues' mais ils pourraient facilement insérer des chansons comme '4500 times' ou 'Drifting away'. La tradition est que, lors d'un concert du Quo, le public chante 'You never walk alone' comme dans le kop de Liverpool. En dépit de ça, si Status Quo ne met pas bientôt un peu de variété dans sa prestation, ils pourraient voir quelques sièges vides, lors de leur prochaine tournée. Status Quo est indiscutablement le groupe top du boogie et il serait tragique de les voir décliner en raison d'un manque de changement sur scène surtout quand les titres sont là et ne demandent qu'à être interprétés en live'. En cette fin d'année 1974, Status Quo a prouvé, à l'Europe toute entière, qu'en live, il est très difficile de rivaliser avec eux. Aussi, Rick, qui est peut-être, celui des quatre à le plus adorer la scène, émet l'idée d'enregistrer un album live. Rossi semble réticent alors que Coghlan s'en fout pas mal. Lancaster, lui, n'est pas contre l'idée mais ne désire enregistrer qu'avec du matériel neuf ! Le projet attendra !


Quelques désaccords voient le jour entre Coghlan et les autres, lors de cette tournée dont la première partie est assurée par le groupe Snafu où opère un certain Micky Moody. Ainsi, un soir, après une représentation, les deux groupes sont tranquillement en train de boire un coup lorsque, subitement, John se dirige vers les membres de Snafu en leur stipulant (pointant son doigt vers Alan, Francis et Rick) que les membres de Status Quo sont de véritables battards. 'Il traitait les membres de Status Quo de conards, oubliant, au passage, qu'il était l'un d'entre eux. C'en était risible' souligne Rossi. Pendant, ce temps, 'Down down' escalade le classement single puisqu'il se classe à la 20ième place, le 14, à la 15ième, le 21, avant de clôturer l'année en quinzième position. Chacun espère un repos bien mérité pour les fêtes de fin d'année. L'année a été chargée et cette trêve est la bienvenue. 'Mais petit à petit, les poches des quatre potes s'emplissent de quelques pennys supplémentaires comme l'explique Rick : 'C'est vrai que nous faisons, maintenant, du bénéfice, en Angleterre. Les revenus provenant des tournées anglaises sont plus important (que dans d'autres pays) mais quand tout est payé, la publicité, la location des salles, les dommages et tout le reste , ceux-ci sont largement amputés d'environ la moitié. Financièrement, il est assez difficile de dire exactement dans quelle situation nous sommes car nous investissons beaucoup notamment dans la compagnie que nous érigeons. Nous ne sommes pas immensément riches, nous travaillons pour le futur mais nous pourrons nous offrir, quand même, un joli bonus à Noël'. Mais que font-ils nos Quo pour Nöel 1974 ? 'J'espère bien passer Noël avec ma femme et mes enfants dans notre nouvelle maison. Ce sera notre premier Noël, ici et je suis vraiment impatient et si le Père Noël m'apportait une Les Paul 1958 ou une Stratocaster, je serais un homme comblé' affirme Rossi. 'Je suis vraiment vidé après cette année. J'en peux plus d'attendre Noël et je crois que je vais paresser. Je vais me reposer et regarder la télé. Je vais aussi pouvoir lire ma collection de Marvel's Comics. J'adore lire ça et j'en achète chaque fois que je suis dans un aéroport ce qui signifie que j'en ai un sacré paquet. Père Nöel ! Prends des notes, Il me manque pas mal 'd'Incroyable Hulk' ajoute Lancaster. 'Je vais me relaxer en jouant au billiard. Un petit oiseau m'a dit que le Père Nöel allait m'apporter ma propre table de billiard mais je crois qu'il aura du mal à descendre ça par la cheminée. Je suis fou de billiard depuis que je suis enfant et mon père est capitaine de l'équipe locale. Si j'ai ma propre table de billiard, j'espère que mes enfants aimeront ce jeu.' renchérit Parfitt. 'Moi, je suis le seul gars du groupe qui n'est pas marié alors je passerais les fêtes de fin d'année chez mes parents comme ça je ne manquerai ni la dinde ni le pudding. Le reste du temps, je pense aller dans des camps militaires assister à des manœuvres et puis participer à des courses avec ma nouvelle Range Rover. C'est ma passion favorite du moment mais je n'ai pas assez de temps pour m'y adonner.' Précise Coghlan, lequel se sépare de son épouse, Carol. 'Carol était une gentille fille mais elle n'aimait le monde du rock et elle n'encourageait absolument pas John. Tous les dimanches, il fallait qu'elle ait ses parents à déjeuner et je pense que c'était un véritable problème de les voir au moins deux fois par semaine, impossible, dans ce cas, de vivre sa propre vie' confie Johnson qui, plusieurs fois, sera témoin de scènes violentes entre les époux.

Les concerts de l'année 1974


01.     /01. Swansea, Top rank (Pays de Galles)

02. 22/01. Oslo, Chateau Neuf (Norvège) 1.600.bootleg

03. 24/01. Copenhague, KB Hallen (Danemark) 3.000

04. 25/01. Goteborg, Konserthuset (Suède) 1.300. bootleg

05. 26/01. Stockholm, Folkets Hus (Suède) 1.500

06. 28/01. Helsingborg, Kullurhuset (Suède)

07. 30/01. Lund, Olympen (Suède) 2.500

08. 31/01. Offenbach, Stadthalle (Allemagne) en compagnie de Genesis

09. 06/02. Los Angeles, Whisky A Go-Go (USA) Première partie : Hot Dogs

10 .07/02. Los Angeles, Whisky A Go-Go (USA) Première partie : Hot Dogs

11. 08/02. Los Angeles, Whisky A Go-Go (USA) Première partie : Hot Dogs

12. 09/02. Los Angeles, Whisky A Go-Go (USA) Première partie : Hot Dogs

13. 10/02. Los Angeles, Whisky A Go-Go (USA) Première partie : Hot Dogs

14. 14/02. San Francisco, Matrix (USA) En compagnie de Rory Gallagher et Fleetwood Mac

15. 15/02. San Francisco, Matrix (USA) En compagnie de Rory Gallagher et Fleetwood Mac

16. 16/02. San Francisco, Matrix (USA) En compagnie de Rory Gallagher et Fleetwood Mac

17. 18/02. Vancouver, PNE Gardens auditorium (Canada) 3.500.En compagnie de Tim Buckley

     18/02. Austin, Coloseum (USA). En compagnie de Tim Buckley et Badfinger, annulé

18. 19/02. Calgary, Jubilee Auditorium (Canada) avec Fleetwood Mac et Nazareth

19. 20/02. Edmonton, Kinsmen Fieldhouse (Canada) avec Fleetwood Mac et Nazareth

      21/02. Winnipeg, Playhouse théâtre (Canada) avec Nazareth, annulé

      22/02. Winnipeg, Playhouse théâtre (Canada) avec Nazareth, annulé

      22/02. Fargo, Civic auditorium (USA) annulé

      23/02. Detroit, Michigan Palace (USA) Première partie de Badfinger, annulé

20.24/02. Madison, UW Stock Pavillon (USA) Première partie de Badfinger

      25/02. East Lansing, Michigan State University (USA) Première partie de Badfinger, annulé

      26/02. Wichita, Henry Lavelle Hall (USA) avec Fleetwood Mac, annulé

      27/02. Kansas City, Municipal Auditorium (USA) avec Fleetwood Mac, annulé

      28/02. Washington, Georgetown University (USA) annulé

      02/03. Blacksburg, Virginia Tech Collège (USA) Première partie de Badfinger, annulé.

      03/03. Williamsburg, Collège William & Mary(USA) Première partie de Badfinger, annulé

      04/03. Cleveland, Agora (USA) Première partie de Badfinger, annulé

      05/03. Toledo, The Agora (USA) Première partie de Badfinger, annulé

     06/03. Colombus, Ohio State University (USA) Première partie de Badfinger, annulé

     07/03. Youngstown Ohio, Agora 213 Federal Plaza (USA) annulé

     08/03. Vancouver, PNE Gardens (Canada) Première partie de Badfinger, annulé

     09/03. Burlington, Vermont State University (USA) annulé

      12/03. Northampton PA, Roxy théâtre (USA) annulé

      13/03. Hamburg PA, Fieldhouse (USA) Première partie de Fleetwood Mac, annulé

      15/03. Geneseo, State University of New-York (USA) annulé

20. 22/03. Stoke, Trentham Gardens (Angleterre) Première partie : Snafu

21. 29/03. Montreux, Maison des congrès (Suisse) Première partie : Duffy

22. 30/03. Lausanne, Palais de Beaulieu (Suisse) Première partie : Strider

23. 31/03. Winterthur, Eulachhalle (Suisse) Première partie : Duffy

24. 01/04. Zurich, Volkshaus (Suisse) 2.500.Première partie : Duffy

25. 03/04. Lyon, Palais d'Hiver (France) 400. Première tournée française. Première partie : Solitude

26. 04/04. Bordeaux, Alhambra (France) 900. Première partie : Solitude

27. 05/04. Poitiers, Arènes (France) 600. Première partie : Solitude

      06/04. Faches-Thumesnil, Salle des fêtes (France) annulé, reporté au 07/04.

28. 07/04. Faches-Thumesnil, Salle des fêtes (France) 350. Première partie : Solitude

29. 08/04. Bern, Festhalle (Suisse) 1.500.

30. 14/04. Dortmund, Westfalenhalle (Allemagne)

31. 15/04. Lennestadt, Sauerlandhalle (Allemagne) Première partie : Epitath & Stryder

32. 16/04. Gottingen, Stadthalle (Allemagne) Première partie : Epitath & Stryder

33. 18/04. Neumünster, Holstenhalle (Allemagne) Première partie : Epitath & Stryder

34. 19/04. Hanovre, Niedersachsenhalle (Allemagne) Première partie : Epitath & Stryder

35. 20/04. Sindelfingen, Ausstellungshalle (Allemagne) Première partie : Epitath & Stryder

36. 21/04. Saarbrück, ATSV-Halle (Allemagne) Première partie : Epitath & Stryder

37. 22/04. Heidelberg, Stadthalle (Allemagne) Première partie : Epitath & Stryder

38. 23/04. Munich, Cirkus Krone (Allemagne) 3.000 . Première partie : Epitath & Stryder

39. 24/04. Francfort, Jahrhunderthalle (Allemagne) Première partie : Wind & Fire

40. 25/04. Lauda, Festhalle (Allemagne) Première partie : Epitath & Stryder

41. 27/04. Hambourg, Musikhalle (Allemagne) 2.000. Première partie : Epitath & Stryder

42. 28/04. Fallingbostel, Heidmarkhalle (Allemagne) Première partie : Epitath & Stryder

43. 29/04. Oldenburg, Weser-Ems Halle (Allemagne) Première partie : Epitath & Stryder

44. 30/04. Düsseldorf, Philipshalle (Allemagne) Première partie : Epitath & Stryder

45. 06/05. Bristol, Colston Hall (Angleterre). Première partie : Montrose. 'Backwater' et 'Just take me' intègrent la set-list.

46. 07/05. Bristol, Colston Hall (Angleterre) Première partie : Montrose

47. 10/05. Bournemouth, Winter Gardens (Angleterre) Première partie : Montrose

48. 12/05. Manchester, Bellevue (Angleterre) Première partie : Montrose

49. 14/05. Glasgow, Apollo Theatre (Ecosse) 4.000. Première partie : Montrose

50. 15/05. Glasgow, Apollo Theatre (Ecosse) 4.000. Première partie : Montrose

51. 16/05. Glasgow, Apollo Theatre (Ecosse) 4.000. Première partie : Montrose

52. 19/05. Newcastle, City Hall (Angleterre) 2.100. Première partie : Montrose

53. 20/05. Newcastle, City Hall (Angleterre) 2.100. Première partie : Montrose

54. 22/05. Birmingham, Odeon (Angleterre) Première partie : Montrose

55. 24/05. Londres, Wembley Empire Pool (Angleterre) Première partie : Montrose

56. 25/05. Londres, Wembley Empire Pool (Angleterre) Première partie : Montrose

57. 26/05. Londres, Wembley Empire Pool (Angleterre) Première partie : Montrose. Filmé, intégré sur le DVD 'The Party ain't over yet'.bootleg

58. 03/06. Geleen, Sportpark (Pays-Bas) 32.000. Pinkpop festival 74. En compagnie de Rory Gallagher. filmé

59. 16/06. Douglas, Palace Lido (Ile de Man) Le groupe est payé 400 £.

60. 28/06. Roskilde, Roskilde Festival (Danemark) 21.500. En compagnie de Midnight Sun et Gnags.

61. 05/07. Zadar, central stadium (Yougoslavie)

62. 06/07. Zagreb, festival (Yougoslavie)

63. 07/07. Belgrade, festival (Yougoslavie)

64. 13/07. Port Talbot, The Lido (Angleterre) Première partie : Strider

65. 20/07. Southend, Kursaal Ballroom (Angleterre) Première partie : Snafu

66. 26/07. Santa Monica, Civic Auditorium (USA) Première partie de Rory Gallagher

       27/07. Vancouver, Queen's park arena (Canada) Annulé, problème de matériel

67. 28/07. San Diego, Coliseum (USA) Première partie de Robin Trower

68. 30/07. San Diego, Civic théâtre (USA) Première partie de Rory Gallagher

69. 01/08. Nashville, Auditorium (USA) Première partie de Rory Gallagher

70. 02/08. San Diego, JJ's Palace (USA) 2 concerts, 1 à 20 h, l'autre à 23 h.

71. 03/08. San Diego, JJ's Palace (USA) 2 concerts, 1 à 20 h, l'autre à 23 h.

72. 04/08. Houston, Liberty Hall (USA) Première partie de Rory Gallagher

73. 05/08. Los Angeles, Whisky a Go-Go (USA) Don Kirshner rock concert. Avec Rory Gallagher, Alex Harvey Band et Abba.

74. 06/08. Victoria, Memorial Arena (Canada) Première partie de Rory Gallagher

75. 07/08. Edmonton, Jubilee Auditorium (Canada) Première partie de Rory Gallagher

76. 08/08. Corpus Christi, Ritz théâtre (USA) Première partie de Rory Gallagher

77. 09/08. Toronto, Olympic island festival (Canada) Première partie de Rory Gallagher

78. 10/08. Montréal, Forum (Canada) Première partie de Rory Gallagher

79. 11/08. Toronto, Centre Island (Canada) Première partie de Rory Gallagher. bootleg

80. 12/08. Cleveland, Agora (USA) 2.000. Première partie de Rory Gallagher

81. 13/08. Cleveland, Agora (USA) 2.000. Première partie de Rory Gallagher

82. 15/08. Kansas City, Cowtown Ballroom (USA)

83. 18/08. Boston, Paul's Mall (USA) Première partie de Little Feat

84. 20/08. Winnipeg, Centennial concert hall (Canada) Première partie de Rory Gallagher

85. 21/08. Lansing, the Brewery (USA) Première partie de Rory Gallagher

86. 23/08. Kutztown, State collège hall (USA) Première partie de Rory Gallagher

87. 24/08. New Jersey, The Joint, (USA) Première partie de Rory Gallagher

88. 26/08. Atlanta, Alex Cooley's Electric Ball room (USA) 100. Première partie de Rory Gallagher

89. 27/08. Atlanta, Alex Cooley's Electric Ball room (USA) 100. Première partie de Rory Gallagher

90. 28/08. Atlanta, Alex Cooley's Electric Ball room (USA) 100. Première partie de Rory Gallagher

91. 29/08. Orlando, Jai Alai Fronton Théâtre (USA) Première partie de Rory Gallagher

92. 30/08. West Palm Beach, Auditorium (USA) Première partie : Sly & The Familly Stone

93. 31/08. West Palm Beach, Auditorium (USA) Première partie : Sly & The Familly Stone

94. 06/09. Oslo, Chateau Neuf (Norvège) Première partie : Montrose

95. 07/09. Stockholm, Kungliga Tennishallen (Suède) 3.000. Première partie : Montrose

96. 09/09. Helsinki, Kultuuritaalo (Finlande)

97. 11/09. Copenhague, KB-Hallen (Danemark) 4.000.Première partie : Montrose

98. 12/09. Lund, Olympen (Suède) 2.000

99. 26/10. Bruxelles, Ancienne Belgique (Belgique) 1.200. Première partie : Montrose

100. 27/10. Anvers, Handelsbeurs (Belgique)

101. 29/10. Kehl, Ostseehalle festival (Allemagne)

102. 30/10. Düsseldorf, Philipshalle (Allemagne) Première partie : Montrose

103. 31/10. Offenbach, Stadthalle (Allemagne)

104. 01/11. Ludwigshafen, Eberthalle (Allemagne)

        02/11. Waterloo, Wilfrid Laurier University (Canada) annulé

        02/11. Winterthur, Eulachhalle (Suisse) annulé. Pleurésie de Parfitt

        03/11. Zofingen, Mehrzweckhalle (Suisse) annulé. Pleurésie de Parfitt

105. 13/11. Perth, Entertainment Centre (Australie) 7.000. En compagnie de Black Sabbath

106. 14/11. Adelaide, Apollo Stadium (Australie) 4.000. En compagnie de Black Sabbath

107. 16/11. Sydney, Horden Pavillon (Australie) 5.300. En compagnie de Black Sabbath

108. 17/11. Melbourne, Festival Hall (Australie)

109. 20/11. Sydney, Hordern Pavilion (Australie) 5.300.

110. 21/11. Brisbane, Festival Hall (Australie)

101. 01/12. Sunderland, Empire Theatre (Angleterre) 1.900. Premier concert du 'On the level' tour. Première partie : Snafu

112. 02/12. Liverpool, Empire Theatre (Angleterre) Public déchaîné, 27 sièges brisés. Première partie : Snafu

113. 03/12. Cardiff, Capitol Theatre (Pays de Galles) Première partie : Snafu

114. 06/12. Blackpool, Opera House (Angleterre) Première partie : Snafu

115. 07/12. Leeds, University (Angleterre) Première partie : Snafu

116. 08/12. Coventry, Theatre (Angleterre) Première partie : Snafu

117. 09/12. Blackburn, King Georges Hall (Angleterre) 1.800. Première partie : Snafu

118. 10/12. Stockton, Globe Theatre (Angleterre) 2.300.Première partie : Snafu. Status Quo sera le dernier groupe de rock à jouer dans cette salle.

119. 13/12. Londres, Hammersmith Odeon (Angleterre) 3.600. Première partie : Snafu

120. 14/12. Londres, Hammersmith Odeon (Angleterre) 3.600. Première partie : Snafu

121. 16/12. Southampton, Gaumont Theatre (Angleterre) Première partie : Snafu

122. 17/12. Londres, East Ham Granada (Angleterre) Première partie : Snafu





Morceaux joués en 1974 : Junior's wailing, Someone´s learning, In my chair, Railroad, Big fat mama, Mean girl, Roadhouse blues, Backwater, Just take me, Bye bye Johnny, Don't waste my time, Caroline, Claudie, Roll over Lay down,


Les passages télés 


05.01.1974. Disco (Allemagne) 'Caroline'

     02.1974. Yle (Finlande) Interview

19.04.1974. The Midnight Spécial (USA) 'Big fat Mama'

09.05.1974. Top of the Pops (Angleterre) 'Break the rules'

16.05.1974. Top of the Pops (Angleterre) 'Break the rules'

12.11.1974. Old Grey Whistle test (Angleterre)

14.11.1974. Get to know (Australie)

    12.1974. Top Pop (Pays-Bas) 'Down down'

12.12.1974. Top of the Pops (Angleterre) 'Down down'