Rick Parfitt

C'est le 12 octobre 1948, à Woking dans le Surrey que le petit Richard John Parfitt voit le jour. Parfitt semble être un dérivé du mot français 'Parfait' et viendrait de notables du 11ième siècle. Pendant sa plus tendre enfance, il tombe littéralement amoureux de son premier petit train électrique. Il est assez intrépide et, à cinq ans, il a un doigt écrasé dans la barrière de son jardin, le dit doigt étant sauvé de justesse à l'hôpital. Peu de temps après, il a un bras en écharpe et s'ouvre le cuir chevelu lors d'une chute. Bien d'autres incidents viendront émailler son enfance. Toute la petite famille vit dans la demeure familiale, au dessus du bistrot que tient sa grand-mère aidée en cela par les parents de Richard. Lorsqu'il a six ans, tout ce petit monde déménage, la grand-mère venant de faire l'acquisition d'un nouveau troquet. La nouvelle école du petit Richard se situe juste à côté du nouveau domicile. De par sa position de fils unique, il se voit souvent gâté par ses parents, surtout par sa mère qui lui voue un véritable culte. Il est son petit Ricky et le restera jusqu'au décès de sa chère maman. Il est d'ailleurs étonnant de voir qu'il restera le seul enfant du couple. En effet, Mr Parfitt a onze frères et deux sœurs alors que Madame a, quant à elle, quatre sœurs et trois frères. Le petit Richard vit mal l'absence de fratrie, ça lui manque énormément. Son premier amour s'appelle Joséphine Tickner. Après l'avoir embrassé sur la bouche une fois, le petit Rick prie Dieu qu'elle n'ait pas de bébé. A sept ans, il commence à apprendre le piano avant de se voir offrir une guitare à Noël de l'année 1958. 'J'ai eu beaucoup de chance car mes parents ont accepté de m'offrir une guitare, une Framus, avec une sangle dorée qui avait un look un peu gay, je dois bien le reconnaître mais à mes yeux, c'était un véritable trésor. Je me souviendrai toute ma vie de l'odeur du vernis qui s'en dégageait lorsque j'ouvrais son étui. Dès que je l'ai eue, j'ai su ce que je voulais faire' se souvenait-il.


1963
1963

Il gardera, toute sa vie, en mémoire ce moment magique. Le premier titre qu'il interprète est 'Mary's boy child', un hit de Harry Bellafonte datant de 1957. Il avoue avoir quelques difficultés à réaliser les accords barrés qui deviendront pourtant, par la suite, sa marque de fabrique. Tous les samedis soirs, il fréquente, avec ses parents, le Woking's men's club et, à chaque fois, son père lui impose de venir avec sa guitare et de jouer. Un soir, le club organisa un concours de jeunes talents que Rick gagna haut la main. Il empochera alors les 5 £ de récompense, somme que son père lui repris aussitôt pour arroser ça avec ses amis. Il se constitue son argent de poche en servant et desservant les clients du café de sa grand-mère, lesquels sont charmés de voir cette petite tête blonde s'occuper d'eux. Il lui arrive d'être à la tête de quatre shillings, en fin de semaine, constituant pour lui, un véritable petit magot. En 1960, il participe à sa première émission télévisée. Il s'agit de 'Mindwinter music', un show à la recherche d'enfants talentueux. Il y interprète 'Travellin Light' un titre de Cliff Richards, son idole. Il se sent récompensé de ses efforts quand la presse locale le surnomme le Tommy Steele en herbe. Dans le même temps, il joue dans de fêtes locales au sein d'un groupe de reprises appelé 'The  Three Danes'. 'Je ne connaissais que trois ou quatre accords, mon niveau était minable et ça n'a pas du durer plus d'une semaine' déplorait-il. Lorsque son père fait l'acquisition de sa première voiture, le petit Rick est fou de joie. Après s'être inscrit à un concours de jeunes musiciens, il est assez talentueux pour l'emporter et ainsi offrir à ses parents, le premier prix, un séjour, pendant les vacances d'été, au Butlin's. Au décès de sa grand-mère, laquelle est criblée de dettes, le café est vendu. Rick et ses parents emménagent dans un immeuble avant d'acquérir leur propre maison située au n°101 de la rue Queen Elisabeth. Mr Parfitt devient agent d'assurance alors que la maman sert de vendeuse dans divers commerces du coin. Rick est heureux de posséder sa propre maison. Il en écrit d'ailleurs un poême avec lequel il gagne le premier prix de son école. Encouragé par des parents musiciens, il commence à donner des représentations, armé de son instrument à travers Londres. Il n'a alors que 12 ans et interprète des titres de Springfield, Buddy Holly et, bien sûr, Cliff Richards. En ce qui concerne sa scolarité, c'est un élève médiocre qui excelle dans une seule discipline, le sport. Il joue au cricket mais surtout au rugby où il est devient rapidement capitaine de son équipe. Avec les filles, Rick est un garçon timide. 'Il m'arrivait d'attendre une heure derrière la grille de l'école avant de me décider d'essayer d'en embrasser une. Au cinéma, le simple fait de mettre mon bras autour du cou d'une fille me demandait un effort terrible'.


The Highlights (1964)
The Highlights (1964)

Tous les samedis après-midi, il fréquente l'ABC Théatre de Woking. Fan de Superman, il en dévore les bandes dessinées les unes après les autres. En 1963, à l'âge de 15 ans, il compose son premier titre, 'Thinking of you'. Cette même année, il décroche son premier job au Sunshine Hollyday Camp. Il joue de la musique au bar et aide aux diverses activités du camp. Il y fait la connaissance de Jean et Gloria Harrison. Le samedi soir, il participe au grand show du camp devant environ 300 personnes. Après s'être vu refuser un engagement chez Decca, Rick est associé aux jumelles Gloria et Jean Harisson dans le groupe « The Highlights », en 1964. L'année suivante, le trio fait une saison de café concert et se rend au Butlin's où il rencontre les Spectres. Une forte amitié entre Francis, Alan, John et Roy et lui voit le jour, ce dernier promettant de rejoindre les Spectres un jour.


Première photo officielle avec Status Quo
Première photo officielle avec Status Quo

De retour à Londres, Rick et les deux sœurs se voient offrir une série de concerts dans les bases américaines éparpillées à travers l'Europe. Le trio joue bien sur scène mais Rick devient amoureux de Jean Harrison, laquelle se refuse à toute avance. Cet état de fait provoque des disputes de plus en plus nombreuses.  Après avoir été chassé des Highlights (à coups de talons aiguilles), où il avait le pseudonyme de Ricky Harrison, Rick fait un break avec la musique. Il en profite pour passer son permis de conduire avec seulement quatre leçons. Sa mère lui offre alors sa première voiture, une standard 8. Il est, un moment, pompiste puis boulanger. Il effectue des livraisons de pains, au volant de sa camionnette dans tout le canton du Surrey. Ce travail est fatigant, Rick se lève à 5 heures tous les matins et cette vie le lasse rapidement. Il lui arrive de perdre de la marchandise que son patron lui fait, naturellement, payer. Il rejoint, finalement, Traffic Jam en 1967, qui, avec son apport devient The Status Quo, et enregistre « Pictures of Matschtick men ». A cette époque, alors que ses quatre compères sont mariés ou vivent maritalement, Rick, de son côté, ne cherche pas à avoir une vie sentimentale stable. Il entretient, néanmoins, une relation avec une certaine Janet, d'environ dix ans, son ainée. Cependant grâce au succès de 'Pictures of matschtick men' , tout le monde le connaît dans son quartier comme le petit Ricky, celui qui a eu un hit avec Status Quo. Ce succès lui permet d'acheter la superbe Jaguar du médecin du quartier, au prix de 800 £.


1968
1968

A cette époque, il s'adonne régulièrement au billard avec son père et il est fréquent de le rencontrer au club local. La gloire naissante et sa jolie frimousse font des ravages auprès des jeunes filles de l'arrondissement. Mais, il est vite attiré par une petite blondinette qui devient officiellement sa fiancée en 1968. Son nom est Patty Beeden et Rick et elle vont vivre, à travers les décennies, l'une des plus tumultueuses histoires d'amour du monde du rock. Il vit dans l'appartement de ses parents jusqu'en 1973, année où Status Quo émerge véritablement. Ses parents ne voient pas d'un bon œil sa métamorphose physique, avec jeans et cheveux longs. Son père le menace même de ne plus l'accompagner au club de billard local, dans cet accoutrement. Il contribue beaucoup au passage du psychédélisme au boogie, dès 1970. Son jeu de guitare devient alors plus agressif et sert de support à la basse d'Alan Lancaster autant qu'aux solis de Francis Rossi. En même temps que s'opère cette transition musicale, Rick réalise lui sa métamorphose personnelle. Il augmente considérablement sa consommation de boisson et fume régulièrement de la marijuana. Après avoir promis le mariage à Patti, il revient sur sa décision la laissant dans un état de frustration proche de la dépression. Elle s'accroche encore quelques mois à celui qu'elle adore par dessus-tout. Pourtant, après avoir été averti par Alan Lancaster de la nouvelle liaison entre Rick et Janet, elle s'exile pour l'Australie en 1972.

Rick est alors anéanti car, au plus profond de lui même, il aime Patti. Le jour de son départ, il reste cloîtré dans sa chambre, pleurant à chaudes larmes. Mais, cette année, Status Quo entame son ascension et Parfitt comme les autres commence à gagner de l'argent. Dès les premiers 'royalties' encaissées, il achète une superbe voiture de sport puis une autre et encore une autre. Il adore la vitesse. Il fait la connaissance de Marietta Boöker, une jeune allemande dans un bar de Gottingen lors de la tournée allemande du groupe, en novembre 1972. Il en tombe éperdument amoureux : 'J'étais complètement bourré lorsque j'ai rencontré Marietta pour la première fois. Rossi et moi étions dans une boîte en Allemagne. Lorsque j'ai vu ce petit poussin, j'en suis, tout de suite tombé amoureux alors je me suis levé et lui ai dit : Hello sans penser qu'elle ne pourrait peut-être pas me comprendre. Mais elle a engagé la conversation dans un parfait anglais, elle était étudiante. L'année suivante, nous étions mariés'. Rick ne pense alors, plus qu'à elle et est fou de joie lorsqu'elle l'invite à passer le Noël de 1972, à ses côtés, dans sa famille, en Allemagne. Mais les choses ne  se passent pas aussi bien que Rick peut l'espérer. 'Son père, Willie, est venu me chercher à l'aéroport, accompagné de Marietta. Sa mère, Elizabeth et sa sœur, Astrid, restés, à maison, ont, tout de suite été amicales avec moi. Concernant son père, Marietta m'avait averti qu'il pouvait être froid et distant mais de ne pas y faire attention. A mon arrivée à l'aéroport, j'ai voulu lui serrer la main, lui, s'est contenté de me dévisager de haut en bas et de monter dans la voiture, en grognant. Pendant le trajet qui a duré environ une heure, il n'a pas dit un seul mot. Par la suite, Marietta essaya de le dérider en lui parlant du groupe mais il était peu impressionné. Il n'aimait que la valse et les orchestres allemands!'. Le repas de Noël eut lieu dans la pure tradition familiale. Rick avait acheté, pour l'occasion un joli costume de couleur bleue dont il ne trouva rien de mieux que de déchirer le fourchet du pantalon. Drôle d'entrée en matière. Quelques jours plus tard, rentré en Angleterre, il s'aperçoit, bien vite que Marietta lui manque plus qu'il ne le pensait et lui demande de venir le rejoindre, chose qu'elle fit au mois de février 1973. Le père de Marietta ne peut se résoudre à accepter que sa fille vive avec ce rocker cradingue et propose à Marietta de donner à Rick, une somme considérable (2.500 £) pour arrêter leur relation. Aussi, Rick propose à Marietta de se marier, rapidement, en Angleterre, pendant son séjour.


Son premier mariage avec Marietta en 1973
Son premier mariage avec Marietta en 1973
1977
1977
1978
1978

La belle acquiescant, Parfitt convie ses parents et un cousin, et le mariage fut prononcé deux jours plus tard. Oubliant que le certificat de mariage n'était pas gratuit, Rick reçut le secours de son père pour payer la note. Le jeune couple vit chez les parents de Rick mais lorsque Marietta crut bon de prévenir sa famille de son mariage, son père entra dans une colère noire mais du se résoudre à accepter l'inacceptable. L'amour d'un père reprit, alors, le dessus et il demanda à sa fille de venir se marier, avec un vrai mariage, en Allemagne, avec famille et amis. Les jeunes époux acceptèrent de se remarier dans le pays de Marietta, le 15 septembre 1973. Ce mariage, sans la présence de Francis, Alan ou John, est grandiose avec feu d'artifice et orchestre local. De retour, en Angleterre, dès le lendemain de la cérémonie, Marietta s'inscrit à une université de Londres pour y continuer ses études. Parallèlement, elle donne des cours d'allemand dans une petite école. Les premiers mois de cette union, le couple vit dans la maison des parents de Rick. A l'été de 1974, Parfitt, dans une crise de colère, décide de virer Marietta alors qu'elle est enceinte de trois mois et lui impose de retourner chez ses parents, en Allemagne ce qu'elle fit prétextant venir passer quelques jours pour les vacances. Une semaine après, Rick la rappela à ses côtés. Grâce notamment à de l'argent donné par le riche père de Marietta, l'achat d'une petite maison est réalisé alors que Mme Parfitt attend un heureux événement. Elle est enceinte de sept mois lorsque le couple emménage dans sa nouvelle demeure, acquise pour 20.000 £. Elle assure le déménagement pratiquement seule, Rick préférant se rendre à un match de football disputé par l'équipe de Crystal Palace. Marietta se retrouve souvent seule, Rick préférant sortir le soir. 'J'étais si seule et avais si peur d'avoir mon premier enfant dans cet étrange pays si loin de ma famille, en Allemagne que je pleurais tout le temps. Mais, dans le même temps, j'étais si amoureuse de Rick. Et quand il était amoureux, la vie était merveilleuse'. Quelques jours plus tard, alors que Rick se détend à son club de billard, les premières contractions apparaissent. Le petit Richard Jr, qui a décidé de montrer le bout de son nez deux mois avant la date, le 18 octobre 1974 pour être précis, est un petit prématuré de 2 kilos à peine. Il est mis en couveuse pendant six semaines. Pas le temps de profiter de son fils, Rick s'embarque quelques jours après sa naissance pour la seconde tournée australienne de Status Quo. Son goût immodéré pour les voitures rapides le fait dépenser sans compter. Il lui arrive d'avoir jusqu'à 70.000 £ de découvert bancaire. Il dépense l'argent sans compter et plus vite qu'il ne le gagne. Ainsi, en 1979, il n'hésite pas à louer un jet privé, 3.500 £ parce qu'il ne prétend pas attendre une heure dans un aéroport irlandais. Doucement mais sûrement, son mariage ne représente guère plus qu'un morceau de papier signé devant Monsieur le Maire. Le groupe tourne très souvent et, en tournée, Rick oublie qu'il a une femme à qui il a juré fidélité. 'Quand Rick rentrait de tournée, j'avais toujours peur lorsque nous faisions l'amour car je ne savais jamais avec quel genre de filles il avait précédemment couché'.


Considéré comme un des meilleurs guitaristes rythmiques de rock, ce fan de ZZ Top et d'AC/DC, compose quelques très gros succès du groupe comme « Rain » (1976), « Mystery song » (1976), Again and again (1978) mais surtout « Whatever you want » (1979). La fin des années 70 fait de lui le compositeur des hits du groupe. Il est au sommet de son art devenant ainsi l'égal de Rossi. Malheureusement, un accident dramatique va rompre ce bel équilibre. En 1975, il fait l'acquisition, pour 38.000 £, d'une jolie petite villa, appelée Highland Court. Il y fait bientôt creuser une piscine (11 mètres sur 6), sur les 20 acres de terre qui entourent la maison, le coût étant estimé à 8.000 £. Rapidement, cette propriété ne satisfait plus son statut de star du rock'n'roll et fin 1978, pour 192.000 £, il achète une superbe villa, appelée Hydon Ridge, dans le Surrey avec salle de billard, saunas, salle de jeu, d'un terrain de près de 25.000 m2 et ... une piscine plus grande qui sera, pour lui, la cause du plus grand drame de sa vie car c'est ici que sa petite Heïdi se noyera, le 11 août 1980. Ce décès accidentel le plonge dans une profonde dépression et il sombre complètement dans l'alcool et la drogue. 'Vers midi, je commençais au whisky et au vin car j'aimais avoir bu avant d'entamer la drogue'. Il n'est plus que l'ombre de lui même et ne retrouvera jamais cette inspiration musicale qui fera de lui le compositeur de ces joyaux cités précédemment. Marietta en a plus qu'assez de cette vie et le couple se déchire de plus en plus. 'Après le décès d'Heïdi, j'ai pensé sérieusement à me suicider mais je pensais à mon fils Richard et c'est seulement ça qui m'a permis de m'en tirer'. Au début de l'année, Rick avait pris la résolution d'arrêter de fumer mais, suite à ce drame, il recommencera pour atteindre le chiffre de cinquante cigarettes par jour.


Le petit Richard, lui, est envoyé dans un internat. Marietta interdira, alors, à son père de le voir souvent, ce dernier souffrira de l'absence de son fils. Rick est un fou invétéré des Porsches pour lesquelles il voue un véritable culte. Seulement, il ne peut, réglementairement, souvent les conduire à cause de ses retraits de permis de conduire à répétition.


1984
1984

Il ne respecte, pas toujours la réglementation, comme, cette nuit , où rendu inconscient par l'alcool, il n'en peut plus et s'installe au volant. Malheureusement, à toute vitesse, il ne trouve rien de mieux que d'emboutir la voiture de son voisin, garée sur le bas côté. Rick, pour ne pas faire de remous, lui proposera, ni plus ni moins, que de lui offrir une voiture, celle de son choix. 'J'ai prié pour qu'il ne me demande pas une Rolls-Royce' admet le guitariste. L'installation de son propre studio d'enregistrement à son domicile l'incite, timidement, à retravailler et il participe avec, entre autres, Cozy Powell et Micky Moody, à l'enregistrement de l'album de Graham Bonnet, 'Line up' qui sort en novembre 1981. Pendant, cette période et à l'initiative de Marietta, il se rapproche de Cliff Richard. 'Un dimanche, j'ai dit à Rick que j'avais une surprise pour lui, que j'avais invité Cliff Richard à manger chez nous. C'était son idole mais ne l'avait jamais rencontré. Cliff a été super, il n'a pas fait un sermon à Rick et ils ont juste parlé de musique. Il a également donné tous les enregistrements possibles à Rick' explique Marietta qui pense que la présence de Richard peut aider son mari à surmonter tous ses problèmes. Le 13 octobre 1981, après un dîner, il monte, sur une petite scène, avec son ami et interprète quelques standards de rock'n' roll. Fin 1981, début 1982, on le voit apparaître à différentes émissions télévisées anglaises avant de travailler, en compagnie d'Andy Bown et de Cliff Richards, à l'élaboration de l'album solo de Marietta. Pourtant, malgré les efforts de sa femme, Rick devient impossible à vivre. 'Le temps que j'ai vécu avec Rick était fait de beuveries, de drogue et d'adultère. J'avais si peur lorsqu'il invitait ses amis à boire, à la maison que je ne pouvais pas aller me coucher au cas où ça aurait mal tourné. Il consommait jusqu'à deux bouteilles de vin, un litre de whisky et deux grammes de cocaïne par jour avant de s'effondrer et dormir des journées entières avant de remettre ça. Les jours précédents les tournées, le management du groupe m'appelait pour essayer de le 'nettoyer' et le ramener dans le monde du travail. Je les détestais pour ça car ils le considéraient plus comme une machine à fric qu'un être humain. Je l'aimais, c'était mon premier amour. Rick était tout pour moi c'est pourquoi j'ai tout essayé pour sauver notre mariage. Pourtant, il ne me traitait pas comme la femme qu'il aimait. Lorsque j'étais enceinte, il me disait que je le dégoûtais, qu'il détestait les femmes enceintes. En 1980, il y a eu le drame d'Heïdi. Rick a toujours déclaré qu'il l'aimait et je suis certaine que c'était vrai même s'il l'a peu connue finalement. La première année de sa vie, il était en exile pour cause de fiscalité et l'a rarement vue. Ensuite, il était tellement pris par les drogues et les boissons qu'il remarquait à peine qu'elle était là. Il n'était jamais réellement à jeun et n'avait pas assez d'aplomb pour être un bon père. Ce n'était pas le genre à vouloir faire quelque chose avec ses enfants. Rick a déclaré que la mort d'Heïdi a été la cause de notre divorce. Ce n'est pas tout à fait exact. Notre mariage était sur le déclin avant. En fait, çà allait si mal que nous n'aurions jamais du avoir un second enfant mais il a tellement insisté que j'ai accepté et j'étais heureuse de faire quelque chose qui le rendait heureux à son tour'. Lasse de cette vie, Marietta entame une procédure de divorce, au mois de février 1983, le dit divorce étant finalement prononcé au mois d'août. Les accusations de son ex-femme le contrarient et il tente de mettre certaines choses au point. 'J'admets que je ne n'étais pas un ange mais après le décès d'Heïdi, j'étais dévasté. Les enfants étaient la seule chose qui nous gardait mariés. J'ai dépensé plus de 2 millions de Livres, pour notre confort, pendant les six dernières années de notre union. Si la vie était si mauvaise, pourquoi n'est-elle pas partie ? Je lui ai acheté pour plus de 10.000 £ de bijoux et lui ai acheté le dernier Golf cabriolet de 11.000 £ lorsqu'elle m'a annoncé qu'elle avait l'intention de divorcer. Lorsqu'elle faisait les magasins, elle achetait les habits les plus chers. Elle achetait également des paires de chaussures à 100 £ qu'elle ne mettait qu'une fois avant de les donner à des œuvres de charité. Le montant de ses tickets de parking à Londres s'élevait à plus de 100 £ par mois. Je ne pense avoir été le plus mauvais mari du monde. L'amour est sorti de notre mariage et elle a remplacé ça avec méchanceté. Il se sépare, donc, de Marietta, peu de temps après, année où il participe à l'élaboration de l'album solo de Bob Young, 'In Quo country' avant d'enchaîner sur l'album solo de Roger Taylor, le batteur de Queen avec qui, il assiste au Grand Prix de formule 1 de Monaco. C'est à cette époque que le petit Richard Jr est atteint de la maladie de Crohn. Il doit subir une sérieuse intervention chirurgicale mais lorsque Rick se rend à l'hôpital pour voir son fils, ce dernier lui tourne le dos. Rick en est désespéré, à nouveau. Au début de l'année 1985, Phonogram lui attribue une avance sur les ventes du futur album alors en élaboration. Il déclare que son album solo est, en fait, un mélange de boogie à la sauce Status Quo et de titres plus soft représentant l'autre facette de sa personnalité. Ses premières dépenses sont un manteau de fourrure pour Patty et une Rolls Royce, une seconde main, pour lui. L'avance de 100.000 £ lui permet de vivre dans un hôtel luxueux pendant trois mois. Il gaspille l'argent mais refuse de faire son album dans un studio bon marché. Il loue alors un studio renommé de Londres, s'attache les services de Pip Williams. La facture s'élève à 110.000 £ mais l'argent s'est bien évidemment évaporé. Séparé de Marietta, on le voit, d'abord apparaître avec l'actrice anglaise Leslie Ash, puis avec le top model Debbie Ashbee chez laquelle il va emménager, pendant quelques moi. Cette dernière, pourtant avec un tempérament sauvage, ne tarde pas à le quitter, ne supportant le style de vie tumultueux que lui impose Rick. 'Il lui est impossible de tenir ses mains à distance d'une fille. 'Notre relation s'est terminée lorsqu'il a couché avec une de mes meilleures amies'. On le voit alors avec de nouvelles compagnes comme Sheila Neron-Hill, un top modèle, rencontré au hasard d'un plateau de télévision, puis Jayne Connery, une jeune fille de dix-sept ans. 'Nous n'avons jamais couché ensemble et Rick a toujours respecté mes souhaits'. Au mois de mai, ils s'envolent pour les Canaries mais Jayne précise que le couple fait chambre à part. Cette union est éphémère car il renoue avec son premier amour, Patti, au mois de juin. 'C'est très étonnant de vivre ensemble maintenant car nous étions déjà engagé, il y a quatorze ans quand nous vivions tous les deux à Woking. Mais tout est allé de travers, nous étions trop jeunes et trop sauvages pour parler de mariage. Actuellement, c'est féerique mais il est encore trop tôt pour parler de mariage' confie Rick. Mais, la dépression le guette à nouveau. Le groupe ne tourne plus, Status Quo ne semble plus qu'un vague souvenir, la drogue et l'alcool le ravagent, il est ruiné. 'Avant, je savais que, lorsque je n'avais plus d'argent, ça s'arrangeait dès que j'étais en tournée, avec de bonnes rentrées d'argent et je n'étais plus inquiet mais là, je n'avais plus cette option'. Il emménage alors dans un petit appartement de Battersea, uniquement meublé d'un sofa et d'une télévision, loué pour 400 £ par mois et situé entre un bar et un pub. Il n'a plus de voitures, il les a toutes vendues pour avoir de l'argent. Un soir de 1985, il avertit Patti, après avoir bu quelques verres, qu'il part mettre fin à ses jours, en sautant d'un pont enjambant la Tamise. Prise de panique, elle appelle alors Colin Johnson qui rapplique immédiatement. Il retrouve Rick, non pas sur un pont mais sur une berge du fleuve, la tête dans les mains pleurant à chaudes larmes. De retour chez lui avec Johnson, il demande à Patti de lui pardonner et lui déclare que des voix extérieures l'incitaient à se suicider parce qu'il n'était plus bon pour personne. La scène lui manque terriblement. Il n'a plus aucun disque d'or, il a tout donné à ses amis. Il ne reste pratiquement plus aucune trace de ce qu'il a été. De son propre aveu, il affirme consulter la presse musicale afin de trouver quelques engagements scéniques. Le superbe guitariste rythmique d'un des plus grands groupes du monde, réduit à ça. Pitoyable. Le 6 avril, il joue avec Diesel Band, le groupe de Coghlan au Greyhound de Fulham. Le 9 juillet, il rejoue avec l'ex-batteur de Quo au Marquee de Londres. Lancaster est également convié à ce concert. Incontestablement, le Live Aid est pour lui, un déclic. Il aimerait tant que Status Quo renaisse d'autant plus que le groupe a montré un réel engouement de la part des 72.000 personnes présentes dans le stade de Wembley. Mais, c'est peine perdue. Son album solo, 'Recorded delivery', bien qu'il soit enregistré, courant 1985, ne sortira jamais. Il se retrouve au milieu du conflit qui oppose Lancaster et Rossi, moment difficilement surmontable pour lui. Il se tournera finalement vers Francis et continuera avec lui. C'est lui qui imposera à Rossi le choix de Rich et Edwards respectivement à la batterie et à la basse. Pourtant, il est difficilement croyable que les albums 'In the army now' et 'Ain't complaining' le satisfassent vraiment, ces disques étant loin du style boogie-rock qu'il affectionne tant.


Mariage avec Patty (1988)
Mariage avec Patty (1988)

Finalement, il se marie avec Patty en 1988, assiste à la naissance de son fils, Harry en 1989 mais sa femme le quitte en 1994 l'accusant d'être un mari violent et peu fidèle. Il s'en défend aussitôt déclarant qu'il avait lui-même un père agressif et alcoolique et qu'ayant assisté à d'innombrables disputes entre ses parents, il ne voulait pas faire vivre çà à ses enfants. A l'instar de son pote Rossi, il abandonne également la poudre blanche mais pas l'alcool. 'Je n'ai eu besoin de personne. J'ai arrêté progressivement et, un matin, je me suis levé et me suis aperçu que je n'avais pas pris de drogue. Je n'en ressentais plus le besoin alors que dans le passé, je ne serais jamais sorti sans en avoir sur moi'. Au début des années 90, il pratique l'adultère avec la femme de Pip Williams avant de reprendre une liaison avec Marietta. Au même moment, il partage avec son premier fils un appartement londonien. 'Ce fut un pur cauchemar. Nous nous sommes vraiment détestés' affirme Rick Jr. Le divorce d'avec Patti est prononcé en 1994 mais les querelles juridiques et financières ne prendront fin qu'en octobre 1996. Parfitt se voit obliger de payer la forte somme de 225.000 £ à Patti pour l'achat d'une maison et de s'acquitter de 8.000 £ de pension alimentaire par an, pour le petit Harry. Est-ce parce qu'il pensait trop à Patty, en ce 21 mai 1995, vers les 4 heures 30 du matin, lorsqu'il perdit le contrôle de sa Porsche sur l'autoroute M3. La voiture, broyée fut heureusement la seule victime. La vitesse et l'alcool (1,2 grammes d'après l'alcootest) sont, on s'en serait douté, les causes de l'accident. Il s'en tirera avec 6.000 £ d'amende et 18 mois de retrait de permis. Qu'à cela ne tienne, il continue à croquer la vie à pleine dent, peut-être trop car le 30 Avril 1997, il est hospitalisé d'urgence et subit un quadruple pontage coronarien. 'Mon opération du cœur a eu un effet bénéfique car ça a effrayé mon fils Richard, il ne boit pas et ne consomme pas de drogue'. Une convalescence de plusieurs mois lui est prescrite et Status Quo redonne son premier concert le 2 Août suivant à Norwich. Au début de l'année 2002, il est victime d'un coincement d'un nerf dans le bras gauche provocant l'annulation de quelques concerts. Après quelques semaines de repos, il est de nouveau sur scène. C'est à cette époque qu'il décide de reprendre une vie conjointe avec Patti.



Francis rendant visite à Rick à l'hôpital (1997)
Francis rendant visite à Rick à l'hôpital (1997)

Il encense l'album 'Heavy Traffic' déclarant même que c'est le meilleur disque qu'a produit le groupe depuis 'Hello' en 1973. Il n'en compose cependant qu'un seul titre. Mais, sur scène, du haut de son mètre 73, il est peut-être meilleur que jamais avec ses riffs dévastateurs et uniques, sa télécaster subissant un véritable 'passage à tabac'. Le seul reproche qu'on puisse lui formuler, avec tout le respect que nous lui devons, ce sont ses trop rares compositions mais comme le disent Francis et Patti, il est très fainéant lorsqu'il s'agit d'écriture. Il s'offre, en 2004, une superbe Bentley d'une valeur de 117.000 £. En décembre 2005, une tumeur située dans son larynx oblige le groupe à annuler neuf concerts de la tournée du 40ième anniversaire. Heureusement, les examens révéleront une tumeur bénigne. Pourtant, il déclare : 'Je ne peux vraiment pas arrêter de fumer. J'ai stoppé pendant dix mois mais me suis remis à un paquet par jour sauf les jours de relâche car Patty déteste que je fume à la maison'.


Mais la vie avec Patty touche à sa fin. Rick, en ce début d'année 2006 sent la dépression l'envahir et pour lutter contre elle, se réfugie dans la gym. C'est là, dans un club, qu'il rencontre une certaine Lyndsay Withburn. Il en tombe amoureux, vend tous ses effets en Angleterre et part vivre avec elle, à côté de Marbella, en Espagne. Les deux se marient, quelques semaines plus tard, dans le plus grand secret, à Gibraltar. Rick a t-il enfin, trouvé une certaine stabilité familiale ? En tous les cas, de cette union, viennent au monde, le 26 mai 2008, deux jumeaux Tommy et Lily ! En 2011, il est victime d'un nouvel incident cardiaque et frôle, même la mort, le 2 août 2014, lorsque son cœur le rappelle à nouveau à l'ordre. Il est alors en Croatie avec le groupe lorsque, dans le bus, vers 4 h 30 du matin, il est pris de violentes douleurs dans la poitrine et les épaules. C'est un nouvel incident cardiaque. Il est, alors, rapatrié, en Angleterre pour y être soigné.


La mort, il la voit réellement, le 14 juin 2016, en Turquie lorsqu'il est retrouvé inanimé dans sa chambre d'hôtel après le concert. 'Je fus mort pendant trois à quatre minutes avant qu'on me réanime' déclare t-il. Mais, c'est l'incident cardiaque de trop et le 15 septembre suivant, le management du groupe diffuse la nouvelle que tout les fans redoutaient : Parfitt et Status Quo, c'est fini !'. Rick déclare alors : Les mecs me manquent, les rigolades que nous avons en tournée me manquent, ne pas être avec Status Quo me manque. Je dois des excuses aux fans parce que cette situation est ma faute. Lorsque tu vis le style de vie que j'ai vécu, tu dois, à un moment payer la note. Et maintenant, je paie pour ça. C'est uniquement ma faute si je ne suis plus dans le groupe, maintenant' Triste sortie pour celui sans qui Status Quo n'aurait pas été Status Quo.


Une de ses dernières photos
Une de ses dernières photos

A la fin de l'année 2016, conscient qu'il lui sera, dorénavant, impossible de rejoindre 'médicalement' Status Quo, il évoque pour 2017, la sortie d'un album solo et d'une autobiographie. Une mini-tournée semble même programmée pour le mois de mai. Il n'en aura, hélas, pas le temps. Ses derniers jours, il les passe à Marbella et semble, néanmoins, se remettre doucement de sa dernière attaque cardiaque. Mais, quelques jours avant Noël, il tombe de son lit, s'ensuit une mauvaise blessure à l'épaule d'où découlera une sévère infection. Voyant son époux fiévreux, sa femme décide de le faire hospitaliser, le 22 décembre. Trop tard, la septicémie a fait son ravage et Rick décède le 24 décembre vers midi laissant de nombreux fans dans le désarroi. De nombreux hommages lui seront rendus de par le monde. Ces obsèques se tiendront, le 19 janvier 2017, au Woking Crematorium de Surrey.


              Francis Rossi     Alan Lancaster     John Coghlan     Andy Bown     Pete Kircher     John Edwards          Matthew Lettley     Leon Cave     Bob Young     Jeff Rich     Roy Lynes