Heïdi Parfitt (1978-1980)


11 août 1980. Un dimanche d'été. La famille Parfitt se détend dans sa superbe propriété. Tout est calme. Rick et Richard sont dans le salon et regardent l'émission 'Match of the day'. Marietta et Heïdi sont dans la cuisine. Heïdi n'a guère plus de deux ans et cette superbe petite frimousse aux cheveux blonds et bouclés déguste quelques friandises que prépare sa mère pour le déjeuner. La maman lui demande alors : Va prévenir papa que le repas sera prêt dans cinq minutes'. La petite sort alors de la cuisine. Rien ne laisse présager alors du terrible drame qui va frapper Rick et sa femme Marietta. Rick nous retrace cette horrible tragédie. 'Tout d'abord, je tiens à signaler que ce qui s'est passé avec Heïdi n'est pas dû à la drogue, l'alcool ou à un comportement irresponsable de ma part. Le groupe ne tournait pas et mettait la touche finale à 'Just supposin'. C'était un dimanche après-midi. Marietta cuisinait et je regardais la télé avec notre fils de quatre ans, Richard. A un moment, je suis allé à la cuisine et Marietta m'a demandé si je savais où était Heïdi. Je lui ai répondu que non car je pensais qu'elle était avec elle. Nous n'avons pas paniqué et avons fait le tour de l'habitation en l'appelant. Mais, aucune réponse de sa part. Alors, nous sommes sortis de la maison et commencé à crier son nom. Là, nous avons commencé à avoir peur et soudainement, j'ai pensé : Oh, mon Dieu, la piscine ! La piscine se situait à environ une trentaine de mètres de la maison. J'ai, alors, vu Heïdi, flottant, le visage dans l'eau. J'ai bondi de la terrasse au risque de me casser les deux jambes. J'ai couru, plongé et je l'ai traînée hors de l'eau. Je lui ai tapoté les joues, essayé de pomper l'eau et de lui faire du bouche à bouche. J'utilisais les gestes de survie que pourtant je ne connaissais pas mais, dans ce genre de situation critique, ils viennent naturellement. J'ai essayé et essayé encore jusqu'à ce que je suffoque mais son petit corps inerte ne répondait pas. Elle ne donnait aucun signe de vie et j'entendais. Marietta, qui m'avait suivi jusqu'à la piscine, hurler. Je ne savais plus quoi faire. Je l'ai prise dans mes bras, elle était toute mouillée. Nous avons appelé une ambulance et le temps passé à attendre (environ 20 minutes) nous a semblé une éternité. Je marchais avec Heïdi dans mes bras, complètement hébété. J'essayais encore de lui rendre la vie mais elle était toute bleue. Finalement, l'ambulance est arrivée et j'ai mis Heïdi sur le dos. Les médecins n'ont pas permis à Marietta ni à moi de partir avec eux car ils voulaient lui inculquer un traitement de choc pendant le trajet menant à l'hôpital, distante d'environ 10 kms. Marietta, Richard et moi avons suivi dans notre voiture. Nous avons prié pendant le trajet pour qu'ils puissent la réanimer. Quand nous sommes arrivés, nous nous sommes assis et avons attendu. Une infirmière est venu nous voir, nous a dit qu'il n'y avait plus rien à faire et demandé si nous voulions voir un prêtre. Nous étions assis là, sanglotant. Alors, j'ai fait la chose la plus dure de ma vie en allant identifier son corps. Lorsqu'ils ont baissé le drap et que je l'ai vu, çà a été un coup. J'étais anéanti. Nous avons vu le prêtre. Il disait ce qu'il disait mais je ne l'écoutais pas. Finalement, Richard, Marietta et moi sommes rentrés. Ce fut un autre cauchemar. Quand nous sommes arrivés, c'était irréel. Ses poupées et ses jouets étaient par terre. Le repas était resté dans la cuisine, à moitié préparé. Pendant ce petit laps de temps, notre vie avait changé. Heïdi nous avait été enlevé et nous devions faire comme avant. C'était impossible. Nous avons dû passer des coups de téléphone afin de prévenir notre famille de ce qui venait d'arriver. Vous ne pouvez pas imaginer ce que c'est que de voir votre femme appeler ses parents pour leur apprendre que leur petite fille est morte, de prendre le téléphone à ton tour pour prévenir les tiens. Quelqu'un avait sûrement parlé à l'hôpital car la presse est arrivée à la maison. 'Je ne sais pas ce que je leur ai dit mais certainement d'aller se faire foutre'. Les journaux, 'The Sun' et 'News of the world' furent particulièrement odieux en éditant que Rick était absent et sortait avec une autre fille, en ce jour funeste. Un démenti sera quand même publié quelques jours plus tard. La police est ensuite arrivée et quelques détectives ont inspecté la piscine. Nous avons trouvé, un peu plus tard, qu'elle avait du tomber dans la piscine environ cinq minutes avant que je ne la trouve. Les parents de Marietta furent fantastiques. Ils ont sauté dans leur voiture et douze heures après, ils étaient avec nous'. Rick et Marietta sont également soutenus par Kevin Godley de 10 CC venu passer quelques jours avec sa femme. Les enfants n'étaient pas autorisés à aller à la piscine. Ils le savaient et çà n'avait aucun sens pour Heïdi d'être là. Plus tard, quand nous avons essayé de savoir, nous avons compris que notre petit chien, Friday, avait été vers la piscine et aboyé après le balai électronique qui se trouvait aux abords, lequel l'intriguait. Son aboiement a du inciter Heïdi à le suivre et malheureusement elle est tombée. Je me souviens avoir appelé Francis pour le prévenir et il m'a dit : T'es sur ? Non ! Il ne pouvait pas le croire. Il avait joué avec elle quelques jours avant. Francis se souvient de ce terrible instant. 'J'étais dans le studio et travaillait sur 'Rock'n'roll' quand j'ai reçu cet appel. Lorsque le téléphone se mit à sonner, c'était en plein milieu du solo de guitare que j'effectuais. Tout s'est arrêté et on m'a appelé dans la chambre de contrôle en me disant que Rick était au téléphone. Ce qu'il me disait était vraiment difficile à croire'. Comme tous les parents qui perdent un enfant, je me suis dit : Pourquoi elle ? Pourquoi moi ? Il y a des fois où j'aurais voulu me mettre sous l'eau dans la baignoire pour essayer d'être comme elle. Qu'est-ce que j'essayais de me prouver ? Est-ce que j'essayais de me noyer ? Il y a des nuits où je courrais dans le jardin, déchirais ma chemise et criais : Dieu, si tu es là, aide-moi !. Fais-moi un signe, n'importe quoi, que ma petite fille va bien. J'attendais un signe mais c'était comme attendre un train qui n'est jamais arrivé. Je restais là pendant des heures, les larmes coulant sur mes joues. Marietta a appelé Cliff Richard et lui a demandé de m'aider. Elle pensait qu'il était capable de me porter secours et j'ai pensé qu'elle avait eu une bonne idée. C'était fantastique de la part de Cliff de faire cet effort et je l'aimais bien pour ce qu'il faisait. Sur les recommandations de Cliff, je suis même allé voir un couple qui étudiait la Bible. Il pensait qu'ils pourraient m'aider mais rien n'avait de sens pour moi. Heïdi fut enterrée dans un cimetière à environ un kilomètre et demi de la propriété, en bas de la route. Je pouvais voir sa tombe, de la maison, avec un télescope. J'allais lui rendre visite, je m'asseyais sous un arbre à côté d'elle et j'entendais son nom dans la brise. Je me rendais responsable de la mort d'Heïdi pensant que nous n'aurions jamais dû avoir une piscine découverte (en fait, la protection avait été enlevée en ce fatal dimanche, Marietta ayant prévu se baigner avec ses deux enfants) avec des enfants aux alentours. La même chose était arrivée à Richard, à Highland Court, deux ans auparavant mais nous avions pu le sauver. Quelques semaines après la mort d'Heïdi, j'ai changé l'eau de la piscine et j'ai plongé dedans. J'ai juré que j'entendais son nom sous l'eau. C'était peut-être à cause de l'état de choc dans lequel je me trouvais mais j'avais choisi de penser autrement. La mort d'un enfant peut vous désemparer pour le reste de la vie. Plus vite vous acceptez que quelqu'un est parti, plus vite vous apprenez à vivre avec çà. Et vous avez à vivre avec ce sentiment parce que cette personne ne reviendra jamais. Vous devez accepter cette situation. Alors, vous pouvez commencer à reconstruire votre vie. Si vous croyez à un mauvais rêve, vous n'irez pas loin. Je sais que la mort d'Heïdi a brisé mon mariage, m'a brisé pendant longtemps mais maintenant, j'essaie de retenir des choses positives plutôt que des choses négatives. J'essaie de sauver quelque chose de sa mort. La vie continue, pour l'amour de Richard. Je me sentais fini. Ca m'a pris longtemps pour m'en sortir mais quand j'ai fini par accepter, j'ai commencé à reconstruire ma vie. Elle sera, à jamais dans mon cœur mais j'ai, finalement, accepté que ce qui s'était passé fut un accident. D'Heïdi, je puise beaucoup de force, maintenant. Elle est comme un tonic pour moi. Quelquefois, quand j'ai besoin de réconfort ou de confiance, je pense à elle. Chaque soir, sur scène, sur une partie de 'Rocking all over the world', je pense à elle. Elle est avec moi, tout le temps. Je porte sa chaîne en bracelet et jamais je ne l'enlèverai, jamais.


Heïdi, Marietta et Richard
Heïdi, Marietta et Richard

Malheureusement, Rick a fini par perdre cette chaînette en Allemagne, en 2000. Les obsèques de la petite eurent lieu le 17 août à Hambledon. La veille, Marietta et Rick firent leurs derniers adieux à leur chère petite fille avant que les employés des pompes funèbres ne l'enferment dans un petit cercueil blanc. Rick est littéralement abattu, au bord de l'évanouissement, et c'est Marietta qui le supporte. L'enterrement de la petite fut d'une infinie tristesse mais Marietta voulu cette cérémonie plus comme une célébration de sa courte vie. Heïdi fut habillée comme une petite jeune fille. Chaque personne invitée aux obsèques devait se vêtir en blanc ou en crème. 'Je ne pouvais plus donner à Heïdi le mariage qu'elle aurait voulu alors c'était, pour moi, une sorte de célébration pour elle. Je ne voulais pas porter du noir'. confie Marietta. Tout le groupe était présent et Francis fut vraiment très proche de Rick, à ce moment. Ce fut Rick,lui-même qui mit le petit cercueil en terre. 'C'était mon travail, mon privilège et j'ai porté le petit cercueil blanc à sa dernière demeure, avec le plus de dignité que je pouvais avoir. J'ai porté ma petite fille le plus doucement possible et avec autant d'attention comme si elle dormait tout simplement'. Pendant plusieurs années, le pauvre papa développa une véritable phobie envers les piscines et l'eau en général. Marietta, anéantie par le chagrin, couvre, à chaque hiver, la tombe de sa petite, hantée par cette idée qu'elle pourrait avoir froid. En 1986, lors du tournage de la vidéo du titre 'Rollin home', Rick et Francis étaient dans une piscine et à un moment, Rick se mit sous l'eau retenant sa respiration. Francis le tira par les cheveux en lui disant de ne pas être bête, de ne pas se comporter de la sorte. Il répondit alors qu'il ne voulait pas se suicider mais qu'il voulait, à nouveau, savoir ce qu'avait ressenti sa petite Heïdi qui lui manquait tant. Au début des années 80, Andy Bown écrivit une belle chanson en hommage à Heïdi, 'For my little girl'. Rick fut très touché par çà. Rick, jamais, n'écrira de chanson en hommage à sa petite fille, certainement parce que cela lui était trop difficile. 'Je possède plusieurs vidéos d'Heïdi dans la piscine, de ces jours heureux où toute la famille était avec elle. Maintenant, je peux les regarder et le fait pour me souvenir d'elle. Mais, pendant des années, je n'ai pu le faire et ait, même, pensé à les détruire. Si Heïdi n'était pas morte, ça n'aurait rien changé dans ma façon de me comporter. Et si je peux sauver quelque chose de sa disparition, c'est qu'elle n'aura pas eu le temps de voir l'état dans lequel était son pauvre père'.

Le décès de la petite Heïdi est, incontestablement, un événement essentiel dans la vie du groupe. A partir de ce moment, Rick ne sera plus en mesure de composer les standards qu'il avait eus pour coutume d'écrire jusque-là. Il ne sera plus que l'ombre de lui-même ... laissant à Francis la part du lion.