Date de sortie : 11 Novembre 1977 

Editeur : Vertigo 

Production : Pip Williams

Durée : 45:13

Enregistré en août et septembre 1977 au studio Bohus en Suède.


Les classements


n°5 en Angleterre (03/12/1977, classé 15 semaines)
n°8 en France (16/12/1977, classé 13 semaines)
n°7 en Allemagne (01/12/1977, classé 26 semaines)
n°3 en Suisse (11/02/1978, classé 28 semaines) 4ième vente de l'année 1978
n°19 en Suède (02/12/1977, classé 6 semaines)
n°19 en Australie 
n°24 en Autriche (15/04/1978, 4 semaines)
n°16 en Norvège
n°9 aux Pays-Bas (03/12/1977, classé 9 semaines)
n°29 en Nouvelle-Zélande (09/04/1978, classé 2 semaines)
n°18 en Finlande

Les certifications



Disque d'or en Angleterre le 1er décembre 1977

Disque d'or en France le 31 octobre 1978

Disque d'or en Allemagne en 1978

Disque d'or en Suisse en 1978

Disque d'or en Suède en 1978


.

Les anecdotes


'Hard time' fut repris par un chanteur hollandais nommé Mike Berry et édité en single en 1978, aux Pays-Bas.

'Can't give you more' a été considéré par beaucoup de fans comme le meilleur titre de l'album, lors de sa sortie.

'Baby boy' décrit l'histoire d'un enfant devenant un homme et fut écrit en 1974. Rick Parfitt y joue du sitar électrique.

'You don't own me' est une composition de Lancaster et du guitariste de The Pirates, Mike Green. C'est d'ailleurs ce dernier groupe qui commercialisa le premier ce titre, en septembre 1977. Cependant, ce titre fut joué par Status Quo lors de la tournée concomitante de même que 'Rockers rollin' que le groupe joua, de manière irrégulière, jusqu'en 1979.

'Rockers rollin' est sorti en single dans plusieurs pays comme la France, l'Allemagne, l'Australie et la Nouvelle-Zélande mais pas en Angleterre. Il se classa n°30 en Allemagne, n°8 aux Pays-Bas et n°15 en Belgique. La face B de ce 45 tours fut 'Hold you back' comme pour 'Rock'n'roll' en novembre 1981.

'Rocking all over the world' fut enregistré sur une idée de Rick Parfitt qui eu quelques difficultés à l'imposer au groupe. Il sera classé n°17 du classement annuel anglais en 1977 et sera disque d'or (400.000 exemplaires vendus), le 1er décembre 1977. Il s'en vendra 596,000,

'Too far gone' a été choisi pour être la face B de 'Again and again' paru l'année suivante.

'For you' a été écrit par Rick Parfitt en hommage à sa femme Marietta. Ce titre fut la face B de 'Rocking all over the world' en Espagne.

En Angleterre, l'album entra dans les Charts, le 26 novembre 1977, à la 6ième place et atteindra la 5ième la semaine suivante. Il totalisera 15 semaines de présence dont 4 au top 10. Le single entre dans les Charts pour 16 semaines, le 8 octobre 1977 à la 32ième place. Il sera n°3 du 19 novembre au 3 décembre 1977 et sera présent pendant 7 semaines dans le top 10.

En Allemagne, 'Rocking all over the world', le single, se classera 53ième single de l'année 1977 et 64ième de l'année 1978.

Pour élaborer cet album, Status Quo fit appel à un producteur extérieur capable de donner un son pouvant séduire le marché américain. La première personne à avoir été suggérée n'est autre que Roger Glover qui avait déjà produit le single 'Wild side of life'. Ce fut la première fois de la période Vertigo que le groupe ne produisit pas lui même son album.

La couverture de l'album représentait également un changement car pour la première fois, depuis 1972 et le contrat signé chez Vertigo, le groupe n'apparaissait pas sur le devant de la pochette. 'Rocking all over the world' marque également les arrivées de Franck Ricoti aux percussions et John Eden comme ingénieur du son.

Le groupe commença à enregistrer à l'été 1977 dans un studio de Dublin lorsque John Coghlan fut atteint d'une crise d'appendicite. Les sessions reprendront quelques semaines plus tard en Suède.

La tournée promotionnelle dura plus de cinq mois, du 6 novembre 1977 au 21 mars 1978. On estime qu'elle sera suivie par plus de 1,5 millions de spectateurs.

L'album sera classé n°14 dans les Charts autrichiens, le 15 avril 1978. Ce sera le seul album de Status Quo à être édité en Allemagne de l'est, en 1980. 98ième vente d'albums en Australie, en 1978.

C'est le premier album de Status Quo à avoir été enregistré hors des frontières britanniques.

Le 16 novembre 1977, à Wembley lors du match de football Angleterre-Italie, la promotion de l'album fut faite sur l'écran du stade.

Malgré une bonne critique dans le magazine Billboard du 21 janvier 1978, comparant même le chant de Rossi à celui de Tyler d'Aerosmith, les ventes de l'album, aux Etats-Unis, ne décolleront pas.


Les titres


Hard time (Rossi/ Parfitt),

Can't give you more (Rossi/Young),

Let's ride (Lancaster),

Baby boy (Rossi/Young),

You don't own me (Lancaster/Green),

Rocker's rollin' (Parfitt/ Lynton),

Rocking all over the world (Fogerty),

Who I am ? (Williams/Hutchins),

Too far gone (Lancaster),

For you (Parfitt), Dirty water (Rossi/Young),

Hold you back (Rossi/Young/ Parfitt).


Les commentaires du groupe


Très beau son, bien léché. Nous avons passé un temps fou en studio pour montrer que nous étions capable de bien sonner. Tu parles, je déteste cet album. Il est trop clinique. C'est tellement propret, hygiénique, que c'en est dégoûtant. Il ne s'y passe absolument rien. C'est du rock stérilisé. (Best, 1980).

Pour 'Rocking all over the world', Pip Williams a crée de nouvelles techniques d'enregistrement sans rapport avec la musique du groupe. Cependant, nous étions enthousiasmé à l'idée de faire des choses nouvelles mais la seule chose bien de l'album est le single du même nom. (Backwater, 1997).