Date de sortie : 21 Février 1975 

Editeur : Vertigo 

Production : Status Quo

Durée : 37 :55

Enregistré en 1974 aux I.B.C Studios à Londres.


Les classements

n°1 en Angleterre (01/03/1975, classé 27 semaines)
n°1 en France 
n°11 en Allemagne (15/03/1975, classé 28 semaines)
n°1 en Suisse 
n°1 en Suède (18/031975, classé 9 semaines)
n°1 en Australie 
n°4 en Norvège (31/03/1975, classé 17 semaines)
n°1 aux Pays-Bas (22/03/1975, classé 10 semaines)
n°3 en Finlande 
n°3 en Autriche

Les certifications



Disque d'or en Angleterre le 1er avril 1975

Disque d'or en France le 13 février 1976

Disque de platine en Australie en 1975

Disque d'or aux Pays-Bas en 1975

Disque d'or en Suisse en 1975

Disque d'or en Suède en mai 1975

Disque d'or en Norvège en 1976

Disque d'or au Japon en 1975


Les anecdotes


Devant le succès du jumelage de 'Backwater' avec 'Just take me' sur 'Quo', Status Quo décida de réitérer l'expérience en associant 'Little lady' et 'Most of the time'. Il fut même question, un moment, d'un medley réunissant trois titres, finalement abandonné après quelques répétitions.

'I saw the light' est également le nom d'un titre de Todd Rungren, celui que préfère Francis Rossi. Cette composition fut jouée en concerts en 1975 et 1976.

Alan Lancaster commença à écrire 'Over and done' sur scène. A l'écoute de la démo uniquement musicale, Parfitt se prononça contre son enregistrement. Alan écrivit alors les paroles dans un avion reliant l'Australie à l'Angleterre et le titre fut enregistré.

'Nightride', la première collaboration Parfitt/Young fut mis en face B de 'Down down'. Ce titre fut peu joué en concert en 1975.

Les premières mesures de 'Down down' furent amorcées lors de la tournée américaine de 1973. La célèbre introduction de ce morceau fut créée par Rossi, dans une chambre d'hôtel américain et enregistrée sur un petit magnétophone. Rossi et Young eurent beaucoup de difficultés à trouver les paroles à cause d'un tempo très rapide. Néanmoins, cela ne l'a pas empêché d'être classé n°1 en Belgique, n°1 aux Pays-Bas et n°4 en Australie. Il a également atteint la 2ième place en Suisse où il est resté classé pendant 15 semaines. En Allemagne, il entre dans le classement singles, le 6 février 1975 pour en ressortir le 15 mai après avoir culminé à la 7ième place, le 3 avril. Il est d'ailleurs classé à la 40ième place, sur le classement annuel allemand. En Angleterre, 'Down down' entre, le 7 décembre 1974, dans le classement des ventes de singles, à la 34ième place. Il atteint la première place, le 18 janvier 1975 et reste classé pendant 11 semaines dont 5 au top 10. Ce single atteint le statut de disque d'argent le 1er février 1975 pour finalement enregistrer un chiffre de vente de 294.000 exemplaires, le 1er mars. (125.00 en France). Le titre est classé à la 22ième place des Charts belges de l'année 1975. En Australie, il est classé comme la 155ième vente des singles des années 70.

'Broken man' relate l'histoire d'un ancien prisonnier ayant renoué avec l'alcool.

A l'instar de 'Lonely man', Parfitt a écrit les paroles de 'Where I am' en décrivant sa vie personnelle.

'Bye bye Johnny' était joué régulièrement en concert depuis 1971 et Status Quo, devant la réaction enjouée du public, décida de l'inclure sur cet album. Ce titre fut en outre la face B de 'Down down' aux U.S.A.

Afin de donner ces effets de taille différente sur la pochette, un plancher en bois pentu fut spécialement créé. Il n'y a aucuns effets spéciaux.

La majeure partie des photographies ornant l'intérieur de la pochette fut prise pendant la tournée américaine de 1974.

En 1975, au Brésil, un maxi 45 tours promotionnel de 'On the level' fut édité. Il comprenait quatre titres : 'Down down', 'Little lady', 'Over and done' et 'Nightride'.

Le 15 mars 1975, 'On the level' entre dans les Charts allemands, se classera n°11 et restera présent pendant 28 semaines. En Angleterre, il entre dans les Charts, le 1er mars à la 1ième place. Totalisant 25 semaines consécutives de présence jusqu'au 16 août dont 5 dans le top 10, il culmine, pendant deux semaines à la première place, du 1er au 15 mars 1975. Il entre, à nouveau, dans le classement albums, pour une semaine, à la 44ième place, le 6 septembre. Ce sera la 29ième vente d'albums de l'année 1975, en Angleterre. Il sera n°1 en France.

Un total de seize titres a été écrit pour cet album, seuls dix seront gardés.

Originalement, 'On the level' devait sortir le jour de la St Valentin soit le 14 février 1975. Le groupe eu quelques difficultés à lui trouver un titre car tous ceux qu'ils envisageaient étaient déjà répertoriés. L'enregistrement fut perturbé par les conversations téléphoniques de l'ambassade de Chine située à proximité, que le groupe entendait dans ses amplis.

En France, 'On the level', avec ses 90.000 unités vendues deviendra l'une des toutes meilleures ventes d'un groupe étranger, en 1975. Il deviendra disque d'or dans l'hexagone moins d'un an après sa sortie et avoisinera les 200.000 exemplaires.

En Australie, 'On the level' a atteint le statut de triple disque d'or et est classé 3ième vente de l'année 1975.


Les titres


Little lady (Parfitt),

Most of the time (Rossi/Young),

I saw the light (Rossi/Young),

Over and done (Lancaster),

Nightride (Parfitt/Young),

Down down (Rossi/Young),

Broken man (Lancaster),

What to do (Rossi/Young),

Where I am (Parfitt),

Bye by Johnny (Berry).


Les commentaires du groupe


On the level' est, à mon avis, le disque qui a le meilleur son, la meilleure production, tout en respectant l'énergie de la musique. C'est un de mes favoris. Je trouve que Quo est à son maximum, qu'il ne s'améliorera plus à partir de là. Il fut, lui, unanimement apprécié. Il a été notre plus grosse vente en France comme en Australie. (Best, 1980).

J'étais très satisfait de 'On the level'. C'était un album plus pop où j'ai essayé divers réglages de guitare. (International musician, 1988).

'On the level' est l'album que j'aime le moins, il n'a pas d'identité propre, c'est plus commercial. (Best, 1975).