Matthew Lettley

avec Kim Wilde en 1986
avec Kim Wilde en 1986

C'est à Gillingham, située dans le Kent, que le petit Matthew Roger Lettley voit le jour, le 29 mars 1961. Dès l'âge de six ans, il est attiré par les batteries et muni de petites baguettes, il tape sur tout ce qui ressemble à une caisse. Vraiment désireux d'explorer à fond cet instrument, et encouragé par un père joueur d'accordéon confirmé, il commence à prendre régulièrement des leçons, à huit ans avec un certain Graham Willeard à l'école de batterie 'Drumland' situé à Dartford. Huit années plus tard, il achève son apprentissage et quitte l'école, à l'âge de seize ans, en juin 1977, afin de devenir professionnel. A dix ans, il se sent attiré par l'astronomie, passion qui ne le quittera plus jamais. A douze ans, il joue dans un groupe progressif nommé Singelfingen et ressent un attirement pour la guitare. Peut-être est-ce dû à la présence de son frère, Mark, qui joue de la basse. Les membres du groupe, pour son treizième anniversaire, se cotisent alors pour lui en payer une qu'il possède toujours d'ailleurs. Peu de temps après, alors qu'il vient de prendre ses quinze ans, il répond à une annonce du magazine Melody Maker laquelle stipule que the London Youth Jazz Orchestra est à la recherche de nouveaux musiciens. Son père se décide de l'emmener à l'audition qui s'avère un succès. Au début de l'année 1977, alors que son école est réticente à le laisser partir, Matthew participe à une tournée hollandaise avec son nouveau groupe.


avec Aha en 1988
avec Aha en 1988

C'est sur l'insistance de son père auprès de son directeur d'école que Lettley est finalement libéré. Peu de temps après, son professeur de batterie le recommande à un orchestre qui anime des soirées dans un motel nommé 'Inn on the lake'. L'orchestre, composé de neuf musiciens, joue tous les vendredis et samedis soir. Petit à petit, le groupe donne quatre à cinq concerts par semaine et c'est souvent la mère de Matthew qui le prend à la sortie de l'école pour l'amener au concert. A l'été de 1977, il rejoint un groupe appelé Flint. Le groupe joue six nuits par semaine dans un restaurant nommé 'La dolce Notte'. Encore un fois, c'est sa mère qui le véhicule. Là, il donne plus de concerts notamment en Allemagne, où le groupe joue beaucoup dans les bases militaires. Avec ce groupe, il gagne, au mois de janvier 1978, le concours annuel organisé par la télévision britannique, New Faces. Le prix en est un contrat d'enregistrement avec Mickie Most, un des plus populaires producteurs anglais de l'époque. Malheureusement, rien de bien conséquent ne débouchera de cet engagement, le single enregistré pour l'occasion ne fera pas mieux qu'une 47ième place dans les Charts britanniques. Après cinq années avec Flint, Matthew reçoit un appel pour rejoindre le groupe Magna Carta, au début de l'année 1982. Il y reste une année et joue beaucoup en Espagne.


En 1983, il rejoint Judie Tzuke et fait alors la connaissance de John Edwards avec qui il collabore sur son projet d'album solo, 'Rhino Express'. Il devient alors un batteur avec une petite réputation et est autant demandé en studio que sur scène. Il joue avec Elkie Brooks, en 1984 et Kim Wilde, en 1986, lors de l'élaboration de son album 'Another Step'. L'année suivante, il collabore avec Bob Geldof puis s'embarque avec A-ha, lors de leur tournée mondiale de 1988. Peu de temps après, il devient le batteur de David Essex avec lequel il coopère pendant sept années, que ce soit en studio ou sur scène. Il joue, sur scène, avec le groupe Four Bills and A Ben, en remplacement de Jeff Rich lorsque ce dernier est indisponible. En 1991, le chanteur français Renaud enregistre son nouvel album 'Marchand de cailloux' en Angleterre. Matt y joue de la batterie. A la fin des années 90, on le voit jouer avec Hank Marvin et participe à l'enregistrement d'un album de Gary Brooker de Procol Harum. Pourtant, l'année 1999 est très calme et ses engagements sont rares. Le seul fait marquant de cette année est sa participation à l'enregistrement de l'album solo de John Edwards, 'Rhino's revenge' en septembre.


Mais au mois de mars 2000, le bassiste de Status Quo le contacte pour remplacer Jeff Rich, sur le départ. Cependant, à ce moment, Lettley est en pleine répétition avec Hank Marvin avec qui il prépare sa future tournée. Pourtant, il a pleinement envie de rejoindre Status Quo mais doit attendre que Pete May, l'ex-batteur de Hank Marvin, soit opérationnel pour la tournée que Matthew quitte à sa moitié pour rejoindre le Quo alors en pleine répétition. Les premiers coups de baguette de Lettley au sein de Status Quo ne sont pas de tout repos pour lui. Il n'a qu'une semaine pour s'accorder à ses nouveaux partenaires et vice-versa. On le découvre au sein du groupe, le 16 mai, lors de l'émission Tops of the Pop 2 et donne son premier concert le 19 mai, à Kiel en Allemagne. Fan modéré de Status Quo depuis qu'il a acheté en 1975, le single 'Roll over lay down', l'adaptation de Matthew au sein du groupe se réalise rapidement et il fait rapidement l'unanimité au sein de l'entourage de la formation qui semble avoir retrouvé un second souffle avec son apport. Son jeu posé et puissant s'accorde à merveille avec le répertoire de Status Quo. Pourtant, ses premiers concerts, au sein de la formation, il les vit d'une manière peu confortable. 'Les premières représentations furent assez difficiles pour moi bien que je fusse familier avec les morceaux.


En live, il faut se souvenir de tout. Aussi, jouer de la batterie au sein de Status Quo demande une grande exigence physique'. D'ailleurs, avant chaque concert, Matt ressent le besoin de s'échauffer par quelques exercices physiques. 'Tout en gardant assez d'énergie pour le concert' précise t-il ! Il redonne au groupe ses lettres de noblesse, sur scène. Les morceaux, en live, sont plus lourds, plus péchus. Les morceaux qu'il affectionne particulièrement sont 'Rain' et 'Forty five hundred times'. Véritable bête de scène, il lui est arrivé, en Allemagne, de tomber à la renverse en plein concert. Il déclare pouvoir tordre sa chemise après chaque représentation tellement il se donne sans restriction. Il est, en outre, un grand passionné d'astronomie. A défaut d'escalader des montagnes qui est sa seconde passion (il a escaladé les trois plus hauts sommets du Royaume-Uni en une semaine), il a gravi beaucoup d'échelons en devenant le batteur qui a rendu à Status Quo, le jeu tant affectionné par des milliers de fans. Matthew joue sur une batterie de marque 'Remo'. C'est tout naturellement qu'il est invité, au mois de janvier 2007 à la célébration des cinquante ans de la marque à Los Angelès. Là, il y rencontre son mentor, Louis Bellson et s'accorde quelques jours de congés en compagnie de son épouse. C'est avec surprise qu'il annonce, le 17 décembre 2012, sa séparation d'avec Status Quo, à la fin de la tournée. 'Ce fut un fantastique voyage pendant ces douze années mais j'ai décidé que c'était le bon moment, pour moi, de quitter Status Quo pour passer à autre chose' se contente t-il de déclarer.


Son dernier concert devait avoir lieu, le 19 décembre 2012, à l'02 de Londres. A la fin du concert, Andy Bown et John Edwards le poussent sur le devant de la scène pour y recevoir l'ovation qu'il mérite. 'Pour les meilleurs fans du monde, je peux dire que j'ai été complètement sidéré par votre réaction. Honnêtement, je ne pensais pas jouir d'une telle reconnaissance. Je n'oublierai jamais l'atmosphère électrique, ces bannières éclatantes et les chaudes acclamations lorsque John et Andy m'ont poussé sur le devant de la scène' écrit-il sur son blog. Matt pense vivre là ses derniers instants avec Status Quo. C'est avec surprise que l'on apprend sa réintégration au sein du groupe, en février 2013. Status Quo n'a pas eu le temps de recruter un nouveau batteur pour la tournée à venir et devant l'impasse, Lettley donne son accord pour jouer jusqu'au 4 mai pour son dernier concert à St Tropez.


                    Francis Rossi     Rick Parfitt     John Coghlan     Andy Bown     Pete Kircher     John Edwards                       Alan Lancaster    Leon Cave     Bob Young     Jeff Rich     Roy Lynes