Léon Cave

Lorsqu'il débarque chez Status Quo, pour son premier concert, le 25 mai 2013 à Francfort, le successeur de Matthew Letley n'en est pas à son coup d'essai. Il a, en effet, participé à la tournée et à l'enregistrement de l'album solo de Francis Rossi, l'année précédente. Il est, donc, déjà familiarisé avec le son Quo et quelques jours de répétitions lui suffisent pour intégrer sereinement la formation. Né le 24 septembre 1978, ce multi-instrumentiste (batterie, guitare et basse) a, déjà beaucoup tourné avec une multitude d'artistes à travers le monde. Il peut se targuer de participer à une centaine de concerts par an et d'ingurgiter tout type de musique en un temps record. Faire oublier, néanmoins, Lettley n'est pas une mince affaire. Il assiste à son premier concert au festival de Donington (il ignorait que 26 ans plus tard, il y jouerait en tête d'affiche) en 1988 et c'est là qu'il décide qu'il deviendra batteur.


Enfant, il est baigné dans l'univers musical. Son père est lead guitariste et chanteur dans un groupe habitué à faire la première partie de formations plus huppées. Matthew et son frère manquent rarement un concert de leur papa et les deux se passent en boucle les disques de Black Sabbath, Iron Maiden ou encore Deep Purple appartenant à ce dernier. Rapidement, il fait part à ses parents son souhait d'avoir une vraie batterie car le petit Matthew s'amuse avec une batterie pour enfant appartenant à son frère et que ce dernier délaisse rapidement. Devant les désirs intenses de leur rejeton, Mr et Mme Cave se rendent au magasin de musique le plus proche et font l'investissement du batterie de marque Premier. Trop grande pour Léon, il est incapable d'atteindre les pédales !


Il effectue son apprentissage sur l'album 'Killers' et le live Iron Maiden, 'Life after death' . 'Paranoid' de Black Sabbath et 'In rock' de Deep Purple servent, également de support. En 1992, à quatorze ans, il joue au sein d'un groupe appelé 'Soul Drain'. Formation éphémère d'adolescents en recherche de gloire ! Les années s'écoulent et, cinq ans plus tard, un ami, membre d'un groupe de rock à la recherche d'un batteur, le contacte. Un concert doit avoir lieu deux jours plus tard ! Leon apprend rapidement les morceaux sur l'auto-radio de son véhicule, le dimanche, participe à une sommaire répétition, le même jour pour enfin participer au concert, le lundi, à Glasgow devant près de 5.000 personnes. Cette formation baptisée Macara est managée par Francis Rossi, lequel leur prêtera son propre studio afin qu'elle puisse enregistrer son album. Le leader de Status Quo assistera à quelques sessions et ne sera pas insensible aux prestations de Cave.


Macara se verra confier quelques premières parties du Quo en 2007 et 2008 avant que Francis ne convie Léon à l'élaboration de son album solo, 'One Step at a time'. Cave enregistre ses parties de batterie en seulement trois jours. Le résultat est à la hauteur de ce que voulait le pourtant pointilleux Rossi. Il accompagne ce dernier lors des neuf concerts de sa tournée solo de l'année 2010. Lorsque Matthew Lettley quitte Status Quo, en 2013, le choix du groupe se porte, naturellement sur Léon. Rossi n'aime pas travailler avec des inconnus et Cave semble être le digne successeur de Lettley. Ses morceaux préférés, de son propre aveu sont 'Roll over lay down' et 'Hold you back'. Il avoue, honnêtement, n'avoir jamais été très fan de la musique de Status Quo, dans sa jeunesse. Ceci ne l'empêchant nullement de s'imprégner de la set-list en un temps record. Ce fan de formule 1 participe, très fréquemment, à d'autres projets musicaux à l'extérieur de Status Quo.


             Rick Parfitt     Alan Lancaster     John Coghlan     Andy Bown     Pete Kircher     John Edwards                      Matthew Lettley         Francis Rossi     Bob Young     Jeff Rich     Roy Lynes