John Edwards

John Victor Edwards est né le 9 mai 1953 à Whitton, Middlesex. Il est marié, depuis 1986, avec Kathy et a trois enfants, Max (né en 1987), Freddie (né en 1989) et Mae (né en 1991). Plus connu par les fans sous le nom de Rhino (parce qu'il peut imiter le cri du rhinocéros avec sa basse), il a également comme surnom 'The Bludgeon' car il est d'une maladresse incroyable et casse à peu près tout ce qu'il touche. Tout au long de sa carrière, Rhino a travaillé avec un large panel de musiciens, et son talent l'a aidé à participer à de nombreux projets. Sa passion et son enthousiasme pour la musique dure depuis qu'il entendait sa mère jouer du piano et son père s'essayant à la guitare. C'est à sept ans que John entre dans le monde de la musique en apprenant le violon. Et c'est grâce à son talent qu'il gagne en 4 ans de violon seulement le prix musical de son collège. Au milieu des années 60, John, alors qu'il apprend la musique classique, se destine ouvertement à la pop, voyant le succès phénoménal des Beatles. Encouragé par ses parents et surtout par son père qui lui achète sa première guitare, il monte son premier groupe à l'age de 9 ans.Il obtient de l'école ou il étudie, la permission de venir voir les répétitions d'autres groupes le week-end dans le grand hall de cette même école. Ceci lui permet d'étudier le style de nombreux musiciens. Le temps passant très vite, il décide de monter son premier groupe semi professionnel. C'est le point de départ de tout. Il crée 'Berlin' avec son cousin Clive à la batterie. D'abord guitariste et devant le peu de succès, il se fait éjecter de la formation et reprend, aussitôt, le violon.


Rhino en 1985
Rhino en 1985

Suivant ce départ brutal, John entre dans son premier groupe professionnel, 'Rococo'. En avril 1976, la formation se lance à l'assaut des charts anglais et enregistre 'Follow that car / Lucinda' qui n'a pas le succès escompté. John quitte aussitôt le groupe et joue quelques semaines dans 'Superbly Monikered Maniac Mouse' 'qu'il quitte, également dans la foulée. L'apprentissage semble difficile. John était satisfait de toutes ses expériences mais ne pouvait pas se contenter de ça ! Il reçoit alors un coup de téléphone pour devenir le bassiste du chanteur français Nino Ferrer, avec lequel il enregistre, en 1975, l'album 'Suite en oeuf'. Satisfait du travail avec Ferrer, John Edwards rentre en Angleterre et travaille alors avec le vainqueur de l'Eurovision de 1967, Sandy Shaw. Il travaille aussi avec le groupe " The Sunday Band " qui fait la tournée des pubs et cabarets en reprenant les standards de Steely Dan. Avec ce groupe, chaque musicien voit son style s'améliorer de plus en plus. Chacun développe sa propre personnalité sur scène, en s'habillant de façon très extravagante. En effet, le chanteur Jonhson est affublé la plupart du temps de la parure de l'équipe de football de Fulham FC, tandis que John resplendit dans sa tenue des Bay City Rollers. Au début de l'année 1979, John commence à travailler avec Mike Paxman, lequel est le guitariste depuis quelque temps de Judie Tzuke (qui sortit un single intitulé " These are the Laws " sous le nom de Tzuke and Paxo).


C'est, alors, le premier pas de John dans le monde du show business à proprement parler. Il incorpore le groupe de Judie Tzuke en tant que bassiste (avec comme mentor, Andy Fraser, le bassiste de Free). A ce moment là, il est rapidement rejoint par un certain Jeff Rich à la batterie, qu'il avait rencontré quelques mois auparavant, lors d'une mini tournée avec le groupe Screaming Lord Sutch. Jeff avait, préalablement répondu à une annonce parue dans Melody Maker, et John Edwards l'avait recommandé vivement à Mike Paxman. A l'été 1979, le titre 'Stay with me still dawn' est classé au top 20 en Grande-Bretagne et au top 10 en Australie ! En dépit de la mort de la sœur de Judie Tzuke au début de la tournée anglaise, celle ci fut un réel succès... Judie enchaîna donc avec une deuxième tournée anglaise la même année avec Gallagher and Lyle en première partie. L'année suivante, Judie et le groupe enregistrent le second album intitulé 'Sports Car' en mars et entament une tournée triomphante en Australie. En 1980, John Edwards trouve le temps d'enregistrer un album avec son ami, l'ex guitariste de Sunday Band, Ronnie Johnson et surtout de travailler avec le célèbre guitariste de Fleetwood Mac, Peter Green. Plusieurs morceaux sont enregistrés pour deux albums à l'origine. Le premier sort en 1980 et s'appelle 'Little Dreamer', suivi l'année suivante de 'Blue Guitar'. L'un des plus grands albums auquel John ait participé durant sa période avec Judie Tzuke est sans conteste 'Road Noise, the official bootleg', un double album enregistré en public les 24 et 25 mai 1982 à l'Hammersmith Odeon augmenté de quelques titres joués au festival de Glastonbury le 20 juin 1982.


Pendant ce temps, John trouve, encore, le temps de jouer avec le duo 'White and Torsch', qui arrive à époustoufler tout le monde en gagnant la finale du David Essex Showcase. Un de leur morceaux fétiche 'Who's asking you ' fut reprit quelques temps après par 'The Judie Tzuke band'. Jeff Rich décide de quitter le groupe. Il est aussitôt remplacé par Charlie Morgan, un des fondateurs de Sunday Band, et grand ami de John Edwards. En novembre 1982,  'Roadnoise' sort en album, et John annonce en même temps qu'il va quitter le groupe sous peu. Apres avoir remplacé rapidement Derek Holt dans The Climax Blues Band, il part jouer avec les 'Midnight Runners'. Son travail avec les 'Midnights Runners' est de courte durée mais une vidéo verra le jour, 'The Bridge' en 1982. Un single 'Let's get this straight (from the start )' sort en novembre 1982, suivi de 'the Celtic soul Brothers'. C'est pendant l'été 1983 que les journalistes surnommèrent John Edwards, 'Rhino'. Le groupe est, alors, composé de Richard Lightman (qui jouait sur une guitare fabriquée en forme de mitraillette...), le batteur Theodore Thunder, et Rhino, en tant que bassiste et chanteur. Rhino se battit alors une solide réputation, lors d'une lourde tournée londonienne, et de nombreux fans se présentèrent à tous les représentations que pouvait donner le groupe !


Lors d'un concert typique de la nuit londonienne, Rhino joua le morceau, 'Sex is the best, Heat of the night, don't give it up', qui allait devenir célèbre lorsque Rick Parfitt l'enregistra sur son album solo et que le Quo le sortit en face B de 'Red Sky'. Après 12 mois de collaboration, le groupe, décide de se séparer pour divergences musicales. Après ces déboires, John est convié a rejoindre, à nouveaux, The Climax Blues Band, proposition qui fut rapidement acceptée afin de rejoindre son grand ami Jeff Rich, qui avait, à son tour, rejoint le groupe quelques mois auparavant. Par la suite, Rhino crée un nouveau groupe totalement nouveau 'Rhino MK II ', avec Spike Edney, futur Queen, (trombone, guitare, claviers), Andy Hamilton (bientôt Duran Duran et Judie Tzuke) aux claviers et saxo, Matt Letley à la batterie, et Kathy Devine, qui deviendra quelques années après, la femme de John) aux percussions et au chant. A nouveau, le groupe n'enregistra rien, et n'eu qu'une courte vie. John participe, alors, à l'enregistrement de l'album 'Born to Rock'n'Roll ' de Cliff Richard, en 1985. Enchaînant cette collaboration, John travaille avec Kim Wilde (School girl et Song about love) qui sortiront sur l'album de cette dernière en 1986. John travaille également avec les Pet Shop Boys et acquiert avec Jeff Rich la réputation d'une solide section rythmique.


C'est à ce titre qu'ils furent conseillés à Rick Parfitt pour l'album solo de ce dernier. Très satisfait du travail de la section rythmique, Parfitt émet l'idée à Rossi de les recruter pour le prochain album de Status Quo. Au départ, réticent, Francis décide de confier à John, le poste de bassiste de Status Quo. Dès lors, John et Jeff intègrent de manière permanente le line up officiel de Status Quo, laissant peu de temps à John pour travailler avec d'autres musiciens. Il trouve tout de même le temps de manager le top model Nick Kamen, qui se lançait dans la chanson en 1987. Le single fut produit par Mike Paxman, grand ami de John depuis très longtemps. Les premiers pas de John, au sein du groupe, sont laborieux. Pas musicalement car Edwards est un bassiste accompli et de tout premier ordre. Malheureusement, le mixage de l'album 'In the army now' ne valorise nullement son jeu et certains voient en lui, le petit bassiste de variété contrairement au jeu lourd et posé de Lancaster. De plus, sa manière de tenir la basse (plus sur la poitrine que sur sur le ventre) ne lui donne pas l'allure d'un bassiste de rock. Pendant les concerts, il lui arrive de se faire cracher dessus ou de se voir pointer des doigts d'honneur par quelques imbéciles. Il l'avoue lui-même : 'Succéder à un bassiste de la trempe d'Alan n'est pas chose aisée'. En 1990, John contribue à l'enregistrement de 'The voice' de Brenda Cochran, produit par Pip Williams et où l'on peut retrouver les voies de Francis Rossi et de Bernie Frost sur 'You make loving fun'. De plus, en 1990, on peut retrouver John Edwards sur l'album de son ami de longue date, Ronnie Johnson, 'Give them enough rope', un album instrumental de grande envergure.


Durant les périodes calmes de Status Quo, John Edwards et Jeff Rich jouent ensemble dans le groupe 'Four Bill and a Ben', le groupe joue surtout pour des œuvres de charités, les morceaux (des Who à Small Faces en passant par les Kinks) et la play list sont conçus en fonction des invités et de l'endroit où ils jouent. Le groupe est composé de John Edwards a la basse, Jeff Rich à la batterie, Spike Edney (ex-claviers de Queen), Laurie Wisefiled (Ex guitariste de wishbone Ash et de Tina Turner), Andy Hamilton (saxo) et Johnny Warman au chant. Durant ces dernières années, Four Bill and a Ben fut très prolifique concernant les chansons puisque le producteur, chanteur, auteur compositeur et musicien, Mike Paxman, devint a son tour le producteur du groupe. Plus récemment, John enregistre son premier album solo, 'Rhino's Revenge', avec des titres composés et interprétés par lui même comme 'Spacemaker' et 'Jungle love'. L'album fut encore une fois produit par Mike Paxman.


De plus, depuis de nombreuses années, John contribue à agrémenter le site officiel de Status Quo en incluant un compte rendu détaillé et joyeux de la tournée se déroulant en direct. Et des tournées, il y en a avec Quo, c'est peu de le dire. Rhino, même s'il aime tourner, déteste le jour du départ. En 1995, il déclare : 'C'est vrai, je déteste toujours, le jour où il faut quitter sa famille pour la tournée. Les enfants me demandent toujours quand je rentrerai et ma femme voudrait, déjà, me voir revenir. Pas le meilleur moment. Pourtant, je suis en limousine direction l'aéroport et je redeviens Rhino et plus père pour quelques semaines'. Rhino a l'habitude de se laver les dents avant de monter sur scène. Enfin, il fut mis en avant sur l'album 'Riffs' de Status Quo, après près de vingt années de collaboration, en interpetant " Centerfold ", qu'il avait conseillé au groupe lors de l'enregistrement de l'album. Quatre ans plus tard, il compose ce que beaucoup de fans considèrent comme le meilleur titre de l'album 'In search of fourth chord, le puissant 'Bad News'. Aujourd'hui, Rhino est un acteur qui joue un rôle prépondérant au sein de Status Quo en tant qu'auteur et musicien. Parallèlement à Status Quo, John tourne avec ses deux fils, à travers l'Europe, sous le nom de Woodedz.


                       Francis Rossi     Alan Lancaster     John Coghlan     Andy Bown     Pete Kircher     Rick Parfitt                           Matthew Lettley      Leon Cave     Bob Young     Jeff Rich     Roy Lynes