France 2015 - 2017

Au mois de février 2015, Status Quo aura droit à un bel article de trois pages dans le magazine 'Guitare sèche'.


La première date française de cette année se situe, le 8 juillet, au festival 'Poupet' de St Malo du Bois. Légèrement malade, Rhino assurera le set devant près de 3,000 personnes. A nouveau, le public est sous le charme, enjoué et étonné par la quantité de décibels dégagée par le groupe ! 'Ca fait un petit moment que le théâtre de Verdure n'avait pas connu telle déferlante de son. Avec cinq amplis Marshall en ligne, les Status Quo ont fait trembler le chapiteau, devant une nuée de cheveux grisonnants, et parfois même de plus de cheveux du tout, horde de nostalgiques des riffs boogie seventies des Anglais sauvages. Un bain de décibels pour certains, une cure de jouvence pour tous !' mentionne le magazine du festival.

Le lendemain, 650 kms plus au sud, c'est le festival 'Pause guitare' d'Albi qui se trouve sur la route de Status Quo. Un des compte-rendus de la presse élogieux vient confirmer le ressenti des 6.000 spectateurs : 'Après la douceur de la folk c'est dans une ambiance un peu plus rock'n'roll et en compagnie de Status Quo que nous allons continuer la soirée. Créé en 1962 à Londres, ce groupe de boogie hard rock a réalisé pas moins de 30 albums dont Aquostic sorti l'an dernier. Il est 21h45, la nuit commence à tomber lorsque les vétérans made in England débarquent pour nous envoyer leur bon boogie-hard rock toujours aussi efficace en live. La foule qui s'est rassemblé devant la scène est majoritairement composée des fans de la 1ere heure, des fans qui, ce soir vont perdre quelques années et retrouver leur fougue d'antan. A tous deux 66 ans, Francis Rossi et Rick Parfitt, armés de leurs guitares ont toujours la pêche et vont nous envoyer des bons vieux morceaux comme Caroline, Rain, Little Lady ou Big Fat Mama. Dans le public ça chante, ça saute et ça se roule des patins! C'est clair, le rock'n'roll donne des ailes à certains et une nouvelle jeunesse à d'autres. Leon Cave nous offrira un chouette solo de batterie introduisant la célèbre In The Army Now, les "oh oh oh" résonnent sur le site Pratgraussals. Le joli jeu de light met bien en valeur le spectacle, le son est plutôt bon et tous les musiciens, Rossi, Parfitt, Cave, mais aussi Andy Bown et Rhino se donnent à fond. Les papys attiseront la foule avec l'incontournable Whatever you Want et clôtureront le show avec Rockin' all Over the World. Un concert punchy qui aura fait régner la bonne humeur générale, merci à Status Quo pour ce moment 100% rock'n'roll'

Le 9 août, c'est à 5 heures du matin que les Quo débarquent à Trélazé pour le festival du soir. Afin de doper son festival, le maire a tenu à faire venir ce qu'il considère comme l'un des plus grands groupes internationaux. Il n'aura pas à le regretter même s'il est confronté aux exigences du groupe de démarrer la prestation à 21 heures précises, l'obligeant alors de différer son discours de présentation d'un quart d'heure. En effet, plus de 30.000 personnes (meilleure affluence du festival) seront présentes cette soirée alors que les organisateurs en avaient pronostiqués deux fois moins ! Personne ne le sait, à ce moment, mais cette représentation restera la dernière de Rick Parfitt dans l'hexagone, pays où il a toujours aimé se produire.

L 'année 2016 ne prévoit que deux concerts, en France, le 16 juillet au festival de Saint Julien en Genevois, le second au Zénith de Paris, le 4 décembre. Le premier nommé est le premier concert français sans Rick Parfitt lequel manque, cruellement, aux dires des nombreux fans français ! Bien que Freddie Edwards réalise à la rythmique un boulot correct, Rick est et restera irremplaçable ! Concert sans surprise avec une set-list traditionnelle, devant environ 4,500 personnes. Le second est annulé et reporté au 2 mai 2017. La cause officielle est une pharyngite de Rossi. Se réfugier derrière cette soi-disante indisponibilité arrange tout le monde. Les locations ont été catastrophiques pour le Zénith de Paris. A peine 1,500 billets ont été réservés.

A la fin de l'année, les fans français sont tous sous le choc du décès de Rick Parfitt ! L'âme du groupe, celui qui lui donnait cette profondeur musicale, celui qui faisait l'unanimité, celui que tout le monde appréciait tire sa révérence, le 24 décembre ! 

Au début de l'année 2017, 'Rock & folk' et Rock-Hard magazine' publient deux articles en hommage à Rick Parfitt. C'est, hélas, dans ce triste contexte qu'est annoncé le report du concert annulé du mois de décembre précédent. La salle Pleyel qui est utilisée est plus appropriée avec ses 1.700 places. Pourtant, elle est loin d'être remplie. Le décès de Rick Parfitt étant très préjudiciable aux réservations ! Ce concert, considéré comme l'un des plus pauvres produit par le groupe, en France, n'est pas de nature à envisager une nouvelle tournée française. Seule, une participation à la foire aux vins de Colmar (la 5ième) est programmée le 28 juillet où le groupe se produit devant 5.000 personnes.