France 1976

A la fin du mois de janvier 1976, il est question de quatre nouveaux concerts en France (Les villes de Nancy, Poitiers, Bordeaux et Dijon sont citées) afin de parachever la tournée incomplète de décembre 1975. Finalement, ces représentations ne verront jamais le jour sans que personne ne sache trop pourquoi. Mais peut-être parce que le mois de janvier est consacré à l'élaboration de l'album 'Blue for you'. Néanmoins, Status Quo a la satisfaction de voir 'Hello' et 'On the level' rejoindre 'Quo' au rang de statut de disque d'or. Il semblerait que ces niveaux de vente ait été atteint dès le second semestre de l'année 1975 mais ils ne furent reconnus qu'aux dates suivantes : 'On the level' est certifié le 13 février 1976 et 'Hello', le 22 avril. 'On the level' aurait pu, même, être élevé au statut de double disque d'or (200.000 exemplaires), mais le SNEP, organisme qui délivre les certifications n'officialisera ce niveau qu'en 1988. 'Hello' peinera pour atteindre la récompense, près de trois ans après sa sortie. Au mois de février, 'Quo' est numéro 6 dans le vote mensuel des lecteurs de Best. 'On the level' est lui classé n°23. Peu de temps après, le nouveau single 'Rain' réalise un bon score en se classant à la 35ième place du classement des ventes (source : Infodisc). Le 8 avril 1976, 'Rain' atteint son meilleur classement au hit parade RTL avec une belle 11ième place. Suivant l'exemple de son prédécesseur, 'Down down', 'Rain' sera également classé dans les cent meilleures ventes de l'année 1976 (n°77). En même temps, les fans français découvrent l'album 'Blue for you', qui, lui aussi, figurera parmi les bonnes ventes du printemps 1976. Il se classera n°4, restera sept semaines dans le top 10. Il figurera dans les classements de vente de mars à juillet, soit quinze semaines et sera 14ième dans le Bestop de Best, en août. Cet album est effectivement promis au plus grand succès. Sentiment vérifié puisqu'il sera répertorié comme la 28ième vente de l'année 1976. 'Les gaillards de Status Quo n'ont nul besoin de s'encombrer des trucs, recettes et autres gimmicks qui font la production rock d'aujourd'hui. Sur disque comme sur scène, ils foncent, tête baissée, balancent leurs riffs géniaux de simplicité et d'efficacité, égrènent leurs trois accords magiques dans une cavalcade fulgurante et emportent les suffrages passionnés de ceux qui font en priorité confiance à leur feeling, à leur défoulement, à leur jeunesse, dans l'appréciation de leurs groupes favoris. Les kids, comme dit l'autre, Status Quo sait leur parler directement, sans détours. Ils leur donnent exactement ce qu'ils veulent. Et ce 'Blue for you' les comblera encore, car il contient du rock'n'roll encore plus costaud et luxueusement exposé qu'avant. Plus forts, plus nets sont les 'Is there a better way', 'Ring of a change', 'Rolling home' ou 'Mystery song' qui vont devenir incessamment les nouveaux compagnons de le saine défonce des banlieues. 


Ca défile superbement, sans accroc, avec juste les quelques pauses de blues coulées et agréables dont le Quo a le secret. Status Quo n'a pas changé, et c'est tant mieux, il semble juste s'améliorer dans la maîtrise de ce boogie d'acier. Allez, laissez vous faire, vous ne pouvez résister à Status Quo'. La critique de 'Blue for you' est, encore une fois, positive et même Rock'n'folk, magazine habituellement opposé au Quo mentionne une certaine qualité de la part de cet album, tant au niveau de la production qu'au niveau du choix des titres. Au mois de mai, il se classe à la 2ième place du classement Best et 'Quo', deux ans après sa sortie est encore numéro 15. Le succès de l'album 'Blue for you' donne des idées à Vogue, distributeur de Pye, en France. Deux compilations sobrement intitulées 'Status Quo' et 'Status Quo Two' voient le jour.

Le 27 août, Status Quo est annoncé comme tête d'affiche du festival d'Orange lors duquel doit leur être remis leurs nouveaux disques d'or. Le groupe fait alors la une du magazine Best qui incite véritablement les dévoreurs de 'bon temps' à aller apprécier les démonstrations scéniques du Quo. Le festival doit se dérouler sur trois jours, du jeudi 26 au samedi 28 août. Le 26, la représentation est prévue au théâtre d'Orange, les deux autres jours, les concerts doivent avoir lieu aux arènes de Nîmes. les campings situés autour des deux localités sont pris d'assaut et des transports gratuits pour rejoindre les lieux de concert sont mis sur pied. Chapeauté par RTL et produit par la société de production Wah Wah, tout se présente sous les meilleurs auspices. De grands artistes de renoms sont également mentionnés tels que Rory Gallagher, Ritchie Blackmore, Hot Tuna, AC/DC ou encore Ted Nugent. C'est la première participation de Status Quo à un festival français. Phonogram prévoit de remettre à Status Quo, les deux disques d'or pour 'Hello' et 'On the level'. La fête s'annonce totale. Malheureusement, suite à des débordements dans les campings avoisinant dus à quelques échevelés, le préfet de la région, se voit dans l'obligation d'annuler purement et simplement le festival afin d'éviter tout débordement. Afin de palier à cette absence, un concert est programmé pour le mois d'octobre à l'Hippodrome de Pantin à Paris. Pourtant, c'est avec amertume que les fans français apprennent son annulation pour des raisons assez obscures d'indisposition d'un des musiciens. Il est avancé une migraine récurrente de Coghlan. Pourtant, la véritable raison de ce retrait est évoquée quelques mois plus tard. Pas assez de spectateurs ! Incroyable, Status Quo est au sommet de son art et de sa popularité en France et un concert est annulé faute de réservations. Il est, quand même, aisé de constater un cruel manque de promotion, cause de ce piètre résultat. Le groupe ne foulera pas les terres françaises au cours de cette année 1976 malgré une rumeur longtemps présente d'un concert à Paris, le 22 décembre dont un faux bootleg sera extrait. Pendant ce temps, au mois de décembre, les lecteurs de Best remettent 'Blue for you' à la seconde place.